970x250

Derb Ghallef en feu

Derb Ghallef en feu

Quelque 24 baraques à usage commercial ont été ravagées, lundi matin, au souk de Derb Ghallef à Casablanca. L’incendie s’est déclaré vers 06h 30. Les habitants du quartier ainsi que les passants qui empruntaient les chemins avoisinant les commerces ont entendu deux explosions successives. Il s’agissait de deux bonbonnes de gaz, stockées dans des baraques réservées à la vente des légumes, fruits, épices et volailles se trouvant dans le même souk.
Ces baraques se trouvaient juste à côté du CPR de Derb Ghallef, à quelques mètres uniquement de la célèbre « Joutya » de Derb Ghal ef, célèbre pour ses produits high-tech. Alertés, les sapeurs pompiers se sont dépêchés sur les lieux. Ils ont déployé tous les moyens à leur disposition, pour maîtriser le feu et éviter qu’il ne se propage aux autres baraques de commerce avoisinants. C’est ainsi qu’ils ont réussi à éteindre le feu dans la demi-heure qui a suivi. « Le terrain vague qui sépare les deux parties de la Joutya et l’absence de vent ont évité la propagation rapide du feu », affirme une source au sein de la protection civile. La même source a précisé que l’intervention a nécessité le déploiement de six engins dont deux ambulances, des fourgons- et des camions-citernes ravitailleurs. Et comme à l’accoutumée, les soldats du feu se sont retrouvés confronter à l’éloignement des bouches d’incendie ainsi que les autres difficultés d’accès au souk.
Ce dernier étant encerclé par un mur et ayant des portes d’entrée très exiguës. Une situation qui les a obligés à parcourir des centaines de mètres pour brancher directement leurs lances d’eau. Ils ont été obligés par moments d’enfoncer le mur du souk et de l’escalader. « Heureusement, il n’y avait personne au souk en ce moment-là. Seuls les gardiens s’y trouvaient et sont arrivés à sauver leur peau », précise la même source de la protection civile qui a précisé que les deux ambulances ont rebroussé chemin sans transporter un seul blessé puisqu’il n’y en avait pas. Quant à l’origine de l’incendie, la même source a souligné qu’il est encore indéterminé. Alors qu’une source policière a affirmé qu’une enquête de routine a été diligentée.
Réputée dans les années 70 et 80 pour être un marché d’articles de contrebande, la «Joutya » de Derb Ghallef est devenue très célèbre depuis les années 90 avec le commerce de cassettes-vidéo piratées, puis celui des téléphones portables ainsi que la vente et la réparation des antennes paraboliques, décryptage et le flashage des récepteurs numériques… Une prospérité dont ont bénéficié les marchands de légumes et les gargotiers des alentours. Cette « Joutya » très spacieuse et fréquentée quotidiennement par des milliers de clients ne dispose pas de moyens de sécurité ni de bouches d’incendie alors que le risque de voir un feu détruire tout cet espace est omniprésent.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.