Des Marocaines dans un réseau de proxénétisme en Inde

Des Marocaines dans un réseau de proxénétisme en Inde

Avec la participation de l’Interpol, la police marocaine se penche depuis quelques jours sur une affaire de proxénétisme et de prostitution de filles marocaines en Inde, apprend-on d’une source policière.

L’affaire a éclaté quand une fille marocaine, âgée de 23 ans, refoulée par les autorités indiennes, a été arrêtée à l’aéroport international Mohammed V, à Casablanca. C’est en compagnie d’une jeune fille, âgée de 25 ans, sa voisine à Meknès, qu’elle a voyagé, le 19 janvier 2013, vers le Népal. Elles y sont restées durant un mois et demi avant de regagner New Delhi et s’installer chez un proxénète indien et sa femme marocaine, originaire de la ville de Fès, a ajouté la même source policière.

Chez eux, a avoué la fille refoulée aux enquêteurs de la PJ du district de l’aéroport Mohammed V, elle a remarqué la présence de deux autres jeunes filles marocaines qui se prostituaient. Depuis, elle et la fille qui l’avait accompagnée se sont jetées dans le gouffre de la prostitution. Toujours selon la même source policière, les deux proxénètes, l’Indien et la Marocaine, les «vendaient» contre des sommes allant de 1.000 à 6.000 DH sans que les filles de joie marocaines empochent le moindre sou.

Les deux proxénètes gardaient les passeports des prostituées marocaines, a ajouté la même source policière qui a précisé que la fille refoulée s’est enfuie de chez ces proxénètes pour se réfugier chez les autorités indiennes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *