970x250

Digitalisation, statistiques, comptabilité nationale, nouvelle plateforme… Le HCP entame un nouveau virage

Digitalisation, statistiques, comptabilité nationale, nouvelle plateforme… Le HCP entame  un nouveau virage

Dans le cadre stratégique du nouveau modèle de développement et des Objectifs du développement durable et en perspective de la réforme institutionnelle du HCP, Ahmed Lahlimi Alami, haut-commissaire au Plan, va présenter les grandes lignes du programme d’activités, pour la période 2022-2025.

Le Haut-commissariat au Plan révolutionne ses méthodes. Le HCP présente en effet ce lundi sa stratégie pour les trois prochaines années. Il faut dire que le Haut-commissariat est sur le point d’entamer un virage stratégique. Pour rappel, le discours royal prononcé à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 1ère année législative de la 11ème législature avait appelé à une réforme de cette institution. Concrètement, le Souverain avait mis l’accent sur l’importance d’introduire plus de cohérence, de complémentarité et d’harmonie entre les politiques publiques et à en suivre la mise en œuvre, appelant dans ce cadre à une refonte substantielle du HCP. Cette refonte vise à en faire un mécanisme d’aide à la coordination stratégique des politiques de développement et d’accompagnement de la mise en œuvre du modèle de développement, a souligné le Souverain, relevant que l’action de cette institution doit être adossée à des normes rigoureuses et à des outils modernes de suivi et d’évaluation. Aujourd’hui, le Haut-commissariat entame sa mue.

Dans le cadre stratégique du nouveau modèle de développement et des Objectifs du développement durable et en perspective de la réforme institutionnelle du HCP, Ahmed Lahlimi Alami, haut-commissaire au Plan, va présenter les grandes lignes du programme d’activités, pour la période 2022-2025, s’articulant autour d’une démarche résolue de régionalisation, de digitalisation de son modèle de gestion et des travaux d’analyse statistique à caractère structurel pour préparer le passage à la nouvelle année de base de la comptabilité nationale. Il sera question, également, du lancement du nouveau portail internet de l’institution, alliant la richesse de l’information et la facilité d’accès, avec la même adresse hcp.ma. Ce développement arrive à un moment où le Haut-commissariat prépare le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) 2024.

Cependant, les premières mesures effectives seront déployées par les responsables dès le dernier trimestre de l’année en cours. Le RGPH s’inscrit d’ailleurs dans la nouvelle orientation du HCP qui mise essentiellement sur la digitalisation. Le prochain Recensement général de la population et de l’habitat sera un nouveau signe du nouveau virage emprunté par le Haut-commissariat. Structure ministérielle, cette institution fut érigée en septembre 2003 en une administration de mission, sous l’autorité d’un haut-commissaire au Plan nommé, avec rang de ministre, par Sa Majesté le Roi. Institution jouissant d’une indépendance institutionnelle et intellectuelle dans l’établissement de ses programmes et la conduite de ses travaux d’enquêtes et d’études, le HCP est le principal producteur de l’information statistique économique, démographique et sociale et chargé de l’établissement des comptes de la nation. Le Haut-commissariat élabore des études dans les domaines de la conjoncture, du cadrage macroéconomique et de la prospective.

Numérisation

Le HCP va numériser le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) 2024. Les responsables vont ainsi miser sur l’utilisation des tablettes et des plateformes numériques intégrées. Ainsi, le HCP va adopter des moyens électroniques et informatisés pour recueillir les données auprès des ménages et de la population. Le temps des agents transportant des fiches et cochant des cases est bien révolu. La collecte des données se fera dès le prochain RGPH en utilisant des tablettes électroniques pour un recensement dans l’air du temps. Le Haut-commissariat compte également adopter un système informatique intégré regroupant toutes les étapes du recensement. Les responsables du HCP se sont basés sur un benchmark international pour étudier les meilleures expériences étrangères et adopter les best practices. C’est pour cette raison que les préparatifs ont été lancés dès 2021. En mai dernier, le haut-commissaire au Plan avait présidé une séance de travail à laquelle ont participé les experts dans le domaine des nouvelles technologies de l’information représentant des départements ministériels et des institutions nationales spécialisées.

Réunion

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, avait reçu, il y a un mois à Rabat, Ahmed Lahlimi, qui était accompagné de responsables du HCP.

Cette rencontre a été axée sur l’examen des plus importants chantiers et programmes à mettre en œuvre par le Haut-commissariat au Plan et qui sont de nature à faire avancer l’action de cette institution, indique un communiqué du département du chef du gouvernement, ajoutant que les deux parties ont également évoqué les moyens d’améliorer et de développer le travail du Haut-commissariat au Plan et de renforcer les mécanismes de coordination entre les différentes institutions étatiques, notamment dans les domaines en relation avec les données statistiques.

La réunion a également été l’occasion de souligner l’importance du travail accompli par le HCP en tant que mécanisme de pilotage et de suivi permanent de l’évolution d’un ensemble de problématiques, de secteurs et d’indicateurs au sein de la société, ce qui aiderait le gouvernement à élaborer des programmes et proposer des solutions appropriées et efficaces, souligne le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.