Élections : Distanciation «politique» des imams

Élections : Distanciation «politique» des imams

Instructions pour éviter une implication dans les campagnes

Taoufik veut immuniser le champ religieux contre la fièvre électorale. Dans une décision diffusée aux délégations régionales des habous, le ministre des affaires islamiques, Ahmed Taoufik, met en garde contre une implication directe ou indirecte du personnel des mosquées à travers le Royaume dans les campagnes électorales. Selon le même document, les imams sont appelés à éviter de faire campagne pour ou même contre un candidat donné, un parti politique ou une instance syndicale lors des prochaines échéances électorales. Ce n’est pas tout. Les imams ou membres du personnel du champ religieux devront se déclarer à leur supérieur hiérarchique qui devra à son tour remonter l’information au ministère, en cas de candidatures aux prochaines élections.

Le ministre annonce que les imams candidats seront remerciés. Il est question de maintenir le champ religieux loin des considérations politiques et des calculs électoralistes en raison du statut particulier du personnel religieux auprès des populations.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *