ActualitéCouvertureUne

énergie renouvelée pour L’axe Rabat-Paris

© D.R

Coopération. A quelques jours de la présentation de la feuille de route des infrastructures gazières aux investisseurs marocains et étrangers, la ministre de la transition énergétique et du développement durable a rencontré plusieurs ministres français à Paris avant de visiter la filiale R&D du géant Engie. Les détails.

Agenda de coopération maroco-français sous le signe des énergies. Des domaines de coopération importants sont explorés notamment en matière de minerais critiques, le biométhane ainsi que la GNL (gaz naturel liquifié). C’est ce qui ressort du dernier déplacement de Leila Benali, ministre de la transition énergétique et du développement durable en France avec un agenda surbooké. En quelques heures, la ministre a rencontré plusieurs membres du gouvernement français. En marge de sa visite officielle à Paris, Leila Benali, ministre de la transition énergétique et du développement durable, a effectué également une visite de terrain à l’ENGIE Lab Crigen , spécialisé dans les gaz verts (hydrogène, biogaz et gaz liquéfié), les usages avancés de l’énergie dans la ville et le bâtiment, l’industrie et les technologies émergentes (numérique, intelligence artificielle, drones, robotique…). La visite a été l’occasion d’évoquer les opportunités de partenariats et d’échanges d’expertise avec les institutions marocaines dans ce domaine. Il faut dire que le renforcement de la coopération entre le Maroc et la France dans le domaine de la transition énergétique a été au centre d’entretiens entre les deux parties. Mme Benali s’est ainsi réunie ainsi avec le ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, Christophe Béchu, le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, le ministre délégué chargé du commerce extérieur, de l’attractivité, de la francophonie et des Français de l’étranger, Franck Riester, ainsi qu’avec Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’industrie et de l’énergie. Ces entretiens ont été l’occasion de se féliciter de la nouvelle dynamique des relations bilatérales et du rôle incontournable du Maroc en tant que corridor entre l’Afrique et l’Europe. Ils ont permis également de discuter des opportunités de partenariats, notamment dans les domaines des énergies durables, de l’hydrogène vert, de l’économie circulaire, de la durabilité des événements sportifs et culturels, de l’intégration des marchés énergétiques et carbone. Il a également été question lors de ces entretiens des problématiques de certification et de standards, ainsi que des minerais critiques. Une importance particulière a été accordée à la recherche et l’innovation ainsi qu’au développement du capital humain.

Mines
La demande sur les minerais dit stratégiques et critiques va monter crescendo au cours des prochaines années. Le Maroc est producteur dans le domaine avec des opérateurs importants comme Managem ou encore CMT. La production marocaine dans le domaine devrait connaitre une forte demande de la part d’opérateurs mondiaux actifs dans la transition énergétique. Il faut préciser, par ailleurs, que Mme Benali a été l’hôte d’une rencontre au sein de l’Institut français des relations internationales (IFRI) organisée en partenariat avec la fondation «Paris Energy club» sur le thème de «la transition énergétique au Maroc et l’intégration régionale». Cette rencontre, à laquelle ont pris part notamment des experts du climat et de l’énergie, des chefs d’entreprises et des diplomates, a été l’occasion pour Mme Benali de mettre en avant les orientations stratégiques du Royaume en matière de transition énergique et leurs perspectives dans le contexte des évolutions économiques et géopolitiques que connait le monde. De même, la ministre de la transition énergétique et du développement durable, Leila Benali, s’est entretenue à Paris avec Fatih Birol, directeur exécutif de l’Agence internationale de l’énergie (AIE). L’entrevue a porté sur le renforcement de la coopération entre le Maroc et cette institution internationale dans le domaine de la transition énergétique, notamment les énergies renouvelables, l’hydrogène vert, la sécurité et l’efficience énergétiques. Les deux parties ont également abordé la thématique de la gestion des minerais stratégiques, l’appui technique et institutionnel et la coopération triangulaire avec les pays africains. L’accent a été mis, à cet égard, sur le rôle important que joue le Maroc en tant que passerelle entre l’Europe et le continent africain. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la visite qu’effectue Mme Benali à Paris pour des entretiens axés sur la coopération en matière de transition énergétique entre le Maroc et la France et avec les institutions internationales et françaises œuvrant dans le domaine de l’énergie. La question du financement était présente lors des échanges. Ainsi, la ministre de la transition énergétique et du développement durable, Leila Benali, s’est entretenue à Paris avec le directeur de l’Agence française de développement (AFD), Rémy Rioux. Lors de cette rencontre, les deux parties se sont félicitées de l’action de l’agence française au Maroc, l’un des premiers bénéficiaires de la coopération avec l’AFD. Mme Benali et le responsable français ont également examiné les perspectives de coopération et d’investissement dans le domaine des énergies renouvelables et de renforcement du réseau d’électrification au Maroc et de l’infrastructure énergétique. L’entrevue a porté également sur l’appui technique et institutionnel, la recherche scientifique et la coopération triangulaire avec le continent africain.
A noter enfin et comme nous l’annoncions il y a quelques jours sur nos colonnes (ndlr: infrastructures gazières: l’offre Maroc arrive), le ministère de la transition énergétique et du développement durable s’apprête à inviter le secteur privé à une présentation de la feuille de route des infrastructures gazières du Maroc le 31 mai (voir encadré).

C’est le titre de la boite
Feuille de route
Invitation. Le ministère de la transition énergétique et du développement durable invite le secteur privé à une présentation de la feuille de route des infrastructures gazières du Maroc le 31 mai. Suite à la signature du MoU (Un mémorandum d’entente) stratégique pour la mise en œuvre d’un programme d’infrastructures gazières durables, le ministère de la transition énergétique et du développement durable organisera le 31 mai à 8h30 à l’hôtel Fairmont La Marina Rabat Salé, Maroc, une présentation aux acteurs privés internationaux et nationaux actifs dans le secteur de l’énergie. Le programme d’infrastructures gazières vise à renforcer l’accélération du développement des énergies renouvelables, les projets marocains d’hydrogène vert et dérivés et l’intégration au sein des marchés énergétiques atlantiques et Afrique/Europe. Le programme prévoit de doter le Royaume de plusieurs points d’entrée pour le gaz naturel liquéfié, ainsi que d’infrastructures de stockage et de transport du gaz naturel. La présentation sera organisée dans un format hybride et délivrée en anglais et en français. Concrètement, l’offre porte sur trois stations gazières au niveau de trois ports pour la transformation du gaz. La feuille de route, qui sera proposée aux investisseurs privés, contient des projets de raccordement entre les gisements de production actuels et ceux qui seront opérationnels dans le futur. Le but pour les responsables est de faire d’une pierre deux coups. Promouvoir l’utilisation du gaz naturel dans l’industrie et impliquer par la même occasion le secteur privé dans le financement de l’infrastructure gazière. Le ministère de de la transition énergétique et du développement durable compte séduire les capitaux privés. Il y a quelques semaines d’ailleurs, la ministre de tutelle avait tenu une rencontre avec le patronat marocain à Casablanca.

Articles similaires

ActualitéUne

En application des Hautes Instructions Royales, M. Akhannouch préside une réunion consacrée au recensement général de la population

Mobilisation générale pour la réussite du Recensement général. En application des Hautes...

ActualitéUne

Une réunion mercredi du Conseil de gouvernement

Un Conseil de gouvernement se tiendra mercredi sous la présidence du chef...