Essaouira : Une visite royale historique

Essaouira : Une visite royale historique

17Le Souverain a visité la médina donnant une forte impulsion aux efforts de mise en valeur de cet espace à haute valeur patrimoniale

SM le Roi a visité à l’ancienne médina d’Essaouira «Bayt Dakira», un espace spirituel et patrimonial de préservation et de valorisation de la mémoire judéo-marocaine, unique en son genre au sud de la Méditerranée et en terre d’Islam.
La visite royale à Essaouira restera longtemps dans les mémoires. En effet, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a visité, mercredi, la médina d’Essaouira, qui fait peau neuve grâce au programme complémentaire de réhabilitation et de mise en valeur de l’ancienne médina d’Essaouira (2019-2023) qui mobilise des investissements de l’ordre de 300 millions de dirhams.
Cette visite, qui vient donner une forte impulsion aux efforts de mise en valeur de cet espace à haute valeur patrimoniale, témoigne de la volonté constante du Souverain de préserver le cachet architectural de la ville de Mogador, de promouvoir son rayonnement culturel et touristique et d’améliorer les conditions de vie et de travail de ses habitants.Elle illustre également la détermination du Souverain à suivre de près ce chantier de réhabilitation qui bénéficie aux 13.000 habitants de la médina et porte sur 26 projets qui s’articulent autour de quatre principaux axes, à savoir la réhabilitation de l’espace urbain, la restauration et la mise en valeur du patrimoine historique, la promotion de l’accès aux services sociaux et le renforcement de l’attractivité touristique et économique de l’ancienne médina d’Essaouira. Élaboré conformément aux Hautes instructions royales, le programme complémentaire de réhabilitation et de mise en valeur de l’ancienne médina d’Essaouira (2019-2023), enregistre un taux d’avancement des travaux de réalisation de 16% et des études de 75%.Quatre projets inscrits dans le cadre de ce programme sont en cours de réalisation (restauration de la muraille de l’ancienne médina et du Borj Bab Marrakech, traitement des édifices menaçant ruine et réhabilitation de la Sqala du port) et sept sont en phase de lancement (réhabilitation de la coopérative Dar Al Araar et de l’église portugaise, construction du Centre de santé «Derb Laalouj», d’un Centre d’addictologie et d’un Centre d’enseignement préscolaire, la démolition totale ou partielle de 123 bâtiments et la restauration de deux zaouïas).De même, quinze projets sont en phase d’étude. Ils concernent le réaménagement des places de Chrib Atay, Rahba, El Fananine, El Mellah I et II, et des parkings du port et de Bab Doukkala, la restauration de la synagogue Slat El Kahel, la réhabilitation de la Kissariat Siyaghine, la rénovation de 4 fontaines, la construction d’une auberge pour jeunes, l’aménagement de 3 circuits touristiques, la mise en place de points d’information touristique et de panneaux interactifs, la création d’un Centre d’accueil et d’information touristique et le renforcement du réseau d’éclairage public. Par ailleurs, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine a visité à l’ancienne médina d’Essaouira «Bayt Dakira», un espace spirituel et patrimonial de préservation et de valorisation de la mémoire judéo-marocaine, unique en son genre au sud de la Méditerranée et en terre d’Islam. En effet, cet espace historique, culturel et spirituel, abrite, après des travaux de restauration, la synagogue «Slat Attia», la maison de la mémoire et de l’histoire «Bayt Dakira» et le Centre international de recherches Haim et Célia Zafrani sur l’histoire des relations entre le Judaïsme et l’Islam.
La visite du Souverain à cet édifice traduit l’intérêt particulier qu’accorde SM le Roi, Amir Al-Mouminine, au patrimoine culturel et cultuel de la communauté juive marocaine et sa volonté permanente de préserver la richesse et la diversité des composantes spirituelles du Royaume et de son patrimoine authentique. Il faut préciser que des milliers de personnes doivent bénéficier du programme complémentaire de la réhabilitation.
Dans ce sens, le président du directoire du Groupe Al Omrane, Badre Kanouni, a indiqué que quelque 13.000 personnes bénéficieront du programme complémentaire de réhabilitation et de mise en valeur de l’ancienne médina d’Essaouira.
Ce programme, qui s’étend sur 30 ha pour des investissements de l’ordre de 300 millions de dirhams, bénéficie aux 13.000 habitants de l’ancienne médina d’Essaouira, a indiqué M. Kanouni à l’occasion d’une visite de suivi de Sa Majesté le Roi Mohammed VI du programme complémentaire de réhabilitation et de mise en valeur de l’ancienne médina d’Essaouira.
Ce programme complémentaire, qui s’inscrit dans le cadre des programmes de réhabilitation et de mise en valeur des anciennes médinas menés sous la supervision du Souverain, est un programme global.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *