Fête du Trône : 22 années de transformations et ça continue…

Fête du Trône : 22 années de transformations et ça continue…

Le règne de Mohammed VI impressionne, surprend et intrigue en Afrique et dans le monde en à peine deux décennies

Le Souverain incarne désormais une dynastie forte par son passé, ancrée dans son présent et résolument tournée vers l’avenir. Les projets menés au cours des vingt dernières années ne sont en fait que le commencement d’une stratégie sur le long terme visant à faire du Maroc un hub régional

Aujourd’hui, SM le Roi Mohammed VI figure en bonne place parmi les monarques qui sont définitivement entrés dans l’Histoire du Maroc et la dynastie Alaouite. Il y a 22 ans et avec l’accession du Souverain au Trône, les attentes étaient grandes. Le peuple marocain et la planète entière attendaient avec impatience de voir la touche d’un jeune Roi à l’époque qui reprenait le flambeau, passé par un autre grand Roi, Feu SM Hassan II, lui même descendant d’un auguste sultan, Feu SM Mohammed V. Un peu plus de deux décennies plus tard, les observateurs même les plus curieux sans oublier ceux parmi les moins objectifs, sont unanimes sur le constat. Les réalisations sont, en effet, édifiantes. Le Maroc est aujourd’hui positionné dans l’échiquier mondial grâce à une diplomatie royale agissante et entreprenante repoussant les frontières de la carte des partenariats et de la coopération jusqu’à des contrées jusqu’ici jamais couvertes.

C’est aussi l’un des partenaires dignes de la confiance de la quasi-majorité des pays africains. Le grand retour triomphant et triomphal du Royaume parmi le concert des nations africaines au sein de l’UA (Union Africaine) fut ainsi un grand moment de l’histoire du Maroc au cours de la dernière décennie. Ce retour a été précédé d’un travail de longue haleine où la coopération et le co-développement ont été érigés en leitmotiv. Il est donc tout à fait normal que le Maroc soit actuellement le porte-étendard d’une Afrique nouvelle, une Afrique décomplexée. Dans le monde arabe, les relations privilégiées entretenues avec les Etats membres du Conseil de coopération du Golfe ainsi que d’autres pays de la région font du Maroc un acteur majeur de coopération mais également et surtout, pour la paix et la prospérité. Sur ce plan, le dossier palestinien figure en tête des priorités de la politique étrangère marocaine. Jamais un pays n’a été perçu comme un vrai espoir pour la paix et le rapprochement des peuple comme le Maroc de Mohammed VI.

Un Maroc qui sait se montrer très solidaire avec tous les peuples amis, frères et alliés même pendant les moments les plus délicats. Dans ce sens et au cours des derniers mois, le Royaume a mené plusieurs actions de solidarité à l’échelle du continent mais également dans le monde arabe. Une culture de partage qui fait partie de l’ADN du peuple marocain et de sa Monarchie. Les domaines économiques et sociaux ne sont pas en reste. Le Souverain incarne désormais une dynastie forte par son passé, ancrée dans son présent et résolument tournée vers l’avenir. Les projets menés au cours des vingt dernières années ne sont en fait que le commencement d’une stratégie sur le long terme visant à faire du Maroc un hub régional et continental. Le Maroc a entrepris à coup de milliards de grands efforts pour l’amélioration de sa compétitivité et de son attractivité dans le domaine économique et financier. Grâce à une politique de développement tous azimuts, le pays a effectué de grands pas en avant en quelques années seulement.

Mais le développement économique ne peut être atteint sans un investissement sur le capital humain. Il est donc tout à fait normal que la réforme de l’école soit une priorité depuis quelques années. De même, le lancement du chantier de la généralisation de la couverture sociale est destiné à atteindre une meilleure redistribution des richesses. Car si le Maroc a fait de grands progrès, le pays fait face à d’énormes défis et ne s’en cache pas. C’est dans ce sens que le nouveau modèle de développement a été voulu par le Souverain. Une sorte de feuille de route destinée à orienter l’action du Royaume au cours des deux prochaines décennies. Le Maroc de Mohammed VI a déjà relevé d’énormes défis qui étaient pratiquement insurmontables pour de nombreux indécis il y a quelques années. Ce Maroc des challenges est aujourd’hui décidé, sous la conduite de son Roi, à être au rendez-vous et continuer à impressionner et intriguer plus d’un sur cette planète…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *