Fuite d’eau au tribunal de première instance de Tétouan : la Tutelle explique les faits

Fuite d’eau au tribunal de première instance de Tétouan : la Tutelle explique les faits

Le Ministère de la justice dément l’existence d’une fuite technique ayant survenu lors de la construction du nouveau site du Tribunal de première instance de Tétouan, entraînant, par conséquent, une fuite d’eaux usées dans ledit bâtiment.

Cette information qui a été relayée par des médias électroniques est fausse d’après le département de la justice qui précise que la construction de ce Tribunal répond aux normes de sécurité appliquées dans les grands projets. « Tous les examens techniques nécessaires ont été effectués avant la livraison en vue de nous assurer de la conformité de cet édifice aux dispositions du cahier de charges et aux normes techniques dictées dans le secteur de la construction », relève-t-on de la tutelle.

L’incident ayant survenu au nouveau site du Tribunal de première instance de Tétouan est dû, selon le communiqué du ministère de la justice, à une fuite d’eau provenant d’un des canaux d’eau potable dans l’un des pavillons du bâtiment. Après inspection, les services du ministère ont découvert la présence de trois robinets qui ont été « intentionnellement » endommagés. Ils écartent, par ailleurs, toutes défaillances des canaux d’eaux usées et d’eau potable. Il est à noter que l’entreprise en charge du projet est intervenue à temps pour arrêter la fuite et réparer les dommages. De même, un comité technique spécial a été dépêché par la tutelle pour approfondir l’enquête et déterminer les circonstances de cet incident.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *