Guergarate : Appui international à l’intégrité territoriale du Maroc

Guergarate : Appui international à l’intégrité territoriale du Maroc

Haïti, Guatemala, Colombie, Sao Tomé, etc.

Les messages de soutien à l’action du Maroc à Guergarate affluent de toute part. Pas plus tard que ces deux derniers jours, près de 10 nations de différents continents ont exprimé leur appui à la cause nationale et à l’intégrité territoriale du Royaume. A commencer par Haïti qui dans un tweet publié samedi soir a salué l’intervention pacifique du Maroc pour garantir la libre circulation des personnes et des biens. L’Etat haïtien appelle, à cet égard, au respect des résolutions des Nations Unies pour trouver une solution politique à ce conflit régional. «La République d’Haïti a suivi avec attention la situation à Guergarate au sud du Maroc et apporte son soutien au Royaume et à son intégrité territoriale», peut-on relever du ministère des affaires étrangères et des cultes haïtien. Le Guatemala a, pour sa part, appelé à la retenue et au respect des résolutions du Conseil de sécurité relatives au cessez-le-feu, suite aux mesures prises par le Royaume du Maroc afin de mettre un terme au blocage du passage de Guergarate par les séparatistes du polisario.

Dans un communiqué de presse, le gouvernement guatémaltèque a mis l’accent sur la nécessité de «s’abstenir de tout acte de provocation à même de nuire aux intérêts économiques et commerciaux dans la région». Pour sa part, le ministre colombien des relations extérieures s’est exprimé autour de cette question sur les réseaux sociaux réitérant l’appui de son pays aux efforts pour une solution politique négociée, juste, durable et mutuellement acceptable». Du côté de Sao Tomé-et-Principe, la ministre des affaires étrangères, de la coopération et des communautés de la république a également réaffirmé la position constante de son pays relative au soutien de la marocanité du Sahara et à la défense de l’intégrité territoriale du Royaume. Lors d’un échange téléphonique avec Nasser Bourita, la ministre santoméenne a condamné le blocage perpétré par le polisario à Guergarate à partir du 21 octobre, ne respectant ni les résolutions des Nations Unies ni le rôle de l’Union Africaine qui soutient le processus politique, appelant à une solution pacifique. Parmi les pays ayant récemment appuyé le Maroc dans sa démarche, on cite également la Zambie, le Mexique, le Mali et l’Arabie Saoudite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *