ActualitéAutreUne

Hydrogène vert : France et USA premiers prétendants à l’Offre Maroc

© D.R

L’Offre Maroc concernant l’hydrogène vert suscite déjà l’intérêt des grands opérateurs mondiaux qui ont dépêché sur place des représentants, venus échanger avec les responsables marocains sur ce chantier stratégique. Eclairages.

Il a fallu moins d’une semaine pour que les premières délégations de responsables étrangers débarquent à Rabat pour lancer les consultations concernant l’Offre Maroc en matière de l’hydrogène vert. Au siège du ministère délégué chargé de l’investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques à Rabat, plusieurs réunions ont déjà eu lieu. Ainsi, Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, a eu une rencontre avec Catherine Fiamma MacGregor, PDG du géant français Engie, considéré comme un acteur européen majeur dans le secteur de l’énergie. «La présence du Groupe Engie au Maroc s’étend sur de nombreuses années, avec plusieurs projets témoignant d’une relation profonde. Aujourd’hui, avec les belles perspectives que connaît le Maroc en matière d’investissement dans le secteur de l’énergie, le potentiel d’augmentation de l’activité d’Engie au Maroc est important.
La réunion souligne le partenariat durable entre le Maroc et Engie, prêts à explorer de nouvelles voies de collaboration et à relever ensemble les futurs défis énergétiques.
Le Maroc apparaît comme le partenaire idéal et le mieux placé pour les efforts d’Engie», apprend-on auprès du ministère juste après cette première rencontre. Le PDG du groupe français était accompagné par son état-major.
La réunion avec les responsables marocains a connu la participation, entre autres, de Paulo Almirante, directeur général adjoint en charge des activités renouvelables, gestion de l’énergie, ainsi que Sébastien Arbola, directeur général adjoint en charge des activités Flex Gen & Retail. Cette réunion est intervenue quelques jours seulement après une autre tenue toujours au siège du ministère de l’investissement avec un autre haut responsable francais. En effet, le ministre Mohcine Jazouli a rencontré Gérard Mestrallet, envoyé spécial du président Français Emmanuel Macron, afin d’explorer les opportunités de collaboration entre le Maroc et l’Europe dans le secteur de l’énergie, étant un partenaire clé offrant stabilité institutionnelle et compétitivité mondiale. «C’était aussi une occasion pour examiner les moyens de renforcer les partenariats économiques avec la France», précise la même source. Avant d’être nommé par le président Macron, envoyé spécial pour le projet de corridor logistique reliant l’Asie à l’Europe via le Moyen-Orient, Gérard Mestrallet était une figure du Groupe Engie. Ce vétéran de l’industrie énergétique avait notamment fondé Storengy, une filiale d’Engie, spécialisée dans le stockage souterrain de gaz naturel ainsi que dans le développement de projets géothermiques et des solutions de stockage d’énergies neutres en carbone.

Congrès américain
Auparavant, le MICEPP (ministère de l’investissement, de la Convergence et de l’évaluation des politiques publiques) a organisé une réunion avec une délégation de la «House Energy and Commerce Committee» du Congrès américain le vendredi 15 mars. «La situation stratégique du Maroc au carrefour de l’Afrique, de l’Europe et du Moyen-Orient, sa stabilité politique, son capital humain jeune et qualifié et ses énergies renouvelables vertes compétitives font du Royaume une destination privilégiée pour les investissements et cette réunion a fourni une excellente occasion pour présenter les opportunités aux entreprises américaines par la charte d’investissement, la feuille de route pour l’amélioration de l’environnement des affaires 2023-2026, ainsi que l’Offre marocaine d’hydrogène vert émise par le chef de gouvernement en application des Hautes directives royales», explique le ministère. Et de poursuivre : «En tant que seul pays africain à avoir conclu un accord de libre-échange avec les États-Unis, il est impératif pour nous de tirer parti de ce partenariat pour débloquer des synergies mutuelles et ouvrir la voie à un avenir durable et décarboné».
A noter enfin qu’en application des Hautes directives royales données lors de la séance de travail présidée par SM le Roi Mohammed VI, en date du 22 novembre 2022 et des Hautes Instructions de Sa Majesté, contenues dans le discours du Souverain à l’occasion du 24ème anniversaire de la Fête du Trône en date du 29 juillet 2023, dans lequel Sa Majesté le Roi avait engagé le gouvernement à entreprendre la mise en œuvre rapide et qualitative de «l’Offre Maroc» dans le domaine de l’hydrogène vert «de manière à valoriser les atouts dont dispose Notre pays en la matière et à répondre au mieux aux projets portés par les investisseurs mondiaux dans cette filière prometteuse» ; le chef de gouvernement Aziz Akhannouch a émis, lundi 11 mars 2024 à Rabat, la circulaire de mise en œuvre de « l’Offre Maroc » pour le développement de la filière de l’hydrogène vert, laquelle constitue une offre opérationnelle et incitative, couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur de la filière de l’hydrogène vert. Une offre adaptée aux besoins des investisseurs et ce, afin de positionner le Royaume en tant qu’acteur compétitif sur cette filière naissante à fort potentiel. La circulaire du chef de gouvernement précise les étapes opérationnelles pour la mise en œuvre de « l’Offre Maroc », les moyens mis en œuvre par l’Etat pour assurer le succès de cette opération, ainsi que les rôles des différents intervenants. Cette offre se base sur la mise en œuvre d’une démarche holistique, pragmatique et transparente donnant toute la visibilité nécessaire aux investisseurs.

Articles similaires

Actualité

Coopération Maroc-Belgique : Un partenariat «tourné vers l’avenir» se tisse entre Rabat et Bruxelles

La 3ème réunion de la haute commission mixte de partenariat Maroc-Belgique a...

CouvertureEconomieUne

Le Maroc se lance dans la production d’avions-cargos

Des géants américains de l’aéronautique annoncent un accord pour l’installation d’une zone...

EditorialUne

Statistique évolutive

L’élaboration des politiques publiques ainsi que la prise de décision, aussi bien...

ActualitéUne

Aïd Al-Adha : M. Sadiki tient une réunion avec les professionnels de la filière des viandes rouges

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus