Kelaât Sraghna : Un différend autour de l’eau d’irrigation fait un mort

Kelaât Sraghna : Un différend autour de l’eau d’irrigation fait un mort

Nous sommes au douar Ouled Dahou relevant de la commune rurale Sour El Âaz, à la province de Kelaât Sraghna.

Ce n’est pas la première fois qu’un différend éclate entre les agriculteurs à propos de l’eau d’irrigation dans la région. Mais cette fois le pire n’a pas été évité puisqu’un agriculteur, quarante-six ans, y a laissé la vie. Travaillant dans une ferme d’oliviers, ce père de quatre enfants se réveille, tôt le matin, vers 5 h. C’était son tour d’irrigation en eau. A sa grande surprise, il découvre son voisin, un jeune homme de vingt ans, célibataire, en train de profiter de l’eau. Il lui explique qu’il a dépassé le temps qu’on lui a alloué pour irriguer son champ. Mais celui-ci lui tourne le dos en lui répondant qu’il n’a pas pris assez d’eau. Une réponse qui n’a évidemment pas plu au père de famille. Les protestations se multiplient de part et d’autre sans qu’ils arrivent à trouver un terrain d’entente. La tension monte, les injures fusent, et comme il fallait s’y attendre, les nerfs lâchent. Et c’est le jeune célibataire qui commence les «hostilités». Il saisit un pied-de-biche et assène un coup au niveau de la tête de son protagoniste. Celui-ci tombe par terre et perd immédiatement connaissance. Le jeune agriculteur prend la fuite. Quand les éléments de la gendarmerie royale arrivent sur la scène du crime il avait déjà rendu l’âme. Le cadavre a été évacué vers la morgue afin d’être autopsié et déterminer exactement la cause de la mort. Tandis que les recherches ont été entamées pour arrêter l’auteur du crime.

Pas moins de quelques heures plus tard, ce dernier a été épinglé et soumis aux interrogatoires. Des déclarations de quelques témoins ont également été recueillies. Après quoi, le mis en cause a été traduit devant le parquet général près la Cour d’appel de Marrakech qui l’a maintenu en détention préventive.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *