Accueil Actualité La bataille de la DGSN contre les psychotropes
ActualitéUne

La bataille de la DGSN contre les psychotropes

Plus de 54.000 personnes arrêtées et 8.076.495 de comprimés saisis entre 2010 et 2021

Les saisies des psychotropes ont explosé ces dernières années. En effet, la DGSN multiplie les opérations de lutte contre ces produits illicites qui constituent une réelle menace pour la jeunesse impactant la santé, la sécurité, l’économie et le développement du pays. «L’action continue et durable des services de police en matière de lutte contre les psychotropes est matérialisée par les saisies importantes opérées, ainsi que le nombre de réseaux démantelés et les personnes interpellées. Deux types de psychotropes sont saisis au Maroc. Il y a tout d’abord les benzodiazépines, qui sont des médicaments détournés de leur usage thérapeutique et qui représentent environ 80% du total des saisies et l’ecstasy, fabriquée dans des laboratoires clandestins à des fins exclusivement illicites, sur la base de produits chimiques et qui rentrent au Maroc via les postes frontières», indique la DGSN dans le dernier numéro de sa revue qui a été consacré cette fois entièrement à la lutte contre le trafic illicite des psychotropes.

Entre 2010 et 2021, les services de police ont traité 46.757 affaires conduisant dans ce sens à l’arrestation de 54.954 personnes et à la saisie de 8.076.495 comprimés de ces substances, dont 490.000 comprimés analgésiques opioïdes de type Tafradol et 3.330.337 cachets d’ecstasy. «Une nouvelle substance vient s’ajouter à la liste des psychotropes saisis par les services de police, le captagnon, avec une saisie de plus de 2 millions de comprimés le 4 novembre 2022 au port maritime de Tanger Med», révèle la même source assurant qu’il s’agit d’une substance fabriquée illicitement et contenant diverses concentrations d’amphétamine. «L’analyse tendancielle des saisies opérées de 2010 à 2021 montre deux phases distinctes. La première de 2010 à 2015 montre une fluctuation du nombre d’unités saisies, sans pour autant dépasser les 500.000 par année, totalisant 1.161.440 comprimés. La deuxième phase de 2016-2021 durant laquelle les saisies ont été multipliées par un facteur de 6, atteignant les 6,915.055 comprimés. Le pic de cette transformation est noté à partir de l’année 2016, avec une hausse spectaculaire, passant de 234.846 cachets en 2015, à 1.289.668 en 2016», affirme la DGSN.

Celle-ci attribue ce changement à l’arrivée de Abdellatif Hammouchi à la tête de cette direction qui a apporté un nouvel élan à l’approche de prévention et de la lutte contre la drogue et les psychotropes. Dans ce sens, la nouvelle approche se fonde sur le renseignement et l’attaque des réseaux à la source afin de réduire la disponibilité de ces produits illicites sur le marché. Par répartition géographique, Tanger connaît une augmentation fulgurante des saisies enregistrant au total 2.878.520 comprimés entre 2016 et 2021 contre 48.877 durant la période 2010 et 2015, soit une croissance de 5.789%. Plus de 1,57 million de comprimés ont été saisis de 2016 à 2021 au niveau de l’axe Rabat-Casablanca contre 875.888 entre 2010 et 2015, en hausse de 32%. Du côté d’Oujda, les services de police ont saisi plus de 1,31 million de comprimés durant la période 2016-2021 au lieu de 88.750 au cours de 2010-2015, en croissance de 1.380%.

C’est le titre de la boite

Plus de 67.000 crimes et délits commis sous l’effet des psychotropes de 2010 au mois d’août 2022

Le nombre de délits et crimes commis sous l’effet des psychotropes s’élève à 67.172 dont 66.203 ont été résolus. Dans les détails, les crimes de sang se chiffrent à 224 touchant 228 victimes et aboutissant à l’arrestation de 323 personnes dont 16 mineurs. Les violences envers les ascendants concernent 4.538 affaires avec l’arrestation de 4.366 individus. Les affaires touchant aux coup et blessures s’élèvent à 8.331 avec un nombre de personnes arrêtées de 8.269. De même, 1.910 affaires d’agressions sexuelles ont été enregistrées conduisant à l’arrestation de 1.906 personnes. Les affaires de vols sur la voie publique se chiffrent à 18.626 avec l’arrestation de 16.153 individus. Pour ce qui est des violences dans les stades, 317 affaires ont été recensées et 287 personnes ont été arrêtées. Enfin, 176 affaires relatives aux incendies volontaires ont été enregistrées entre le 1er janvier 2010 et le mois d’août 2022 menant à l’arrestation de 147 individus.

 

 

Articles similaires

Une caravane du CRI-Nord pour appuyer et accompagner les porteurs de projets

Destinée à sillonner jusqu’au 23 février les huit provinces et préfectures de...

Le chômage recule à 11,8%, mais reste élevé chez les jeunes et les femmes

L’économie nationale a perdu 24.000 emplois en 2022

Un livre blanc prône la stratégie «Total experience»

Destiné aux professionnels du marketing et de la transformation digitale

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus