La Cité des métiers de Casablanca-Settat se dessine

La Cité des métiers de Casablanca-Settat se dessine

Située à Nouaceur, la Cité des métiers et des compétences (CMC) de la région de Casablanca-Settat sera bientôt mise sur pied. Faisant partie d’un programme pour la réalisation de 12 Centres des métiers et des compétences dans différentes parties du Maroc, ce projet est le 7ème qui sera réalisé dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route pour le développement du secteur de la formation professionnelle.

Plus de 16 hectares de superficie

«Ce programme vise l’inauguration d’une nouvelle génération d’établissements, pensée comme des plateformes de formations multisectorielles, réunissant l’ensemble des conditions nécessaires à une formation professionnelle de qualité capable de répondre efficacement aux besoins spécifiques en compétences, nécessaires à l’accompagnement des ambitions de développement des chaînes de valeur et des écosystèmes économiques régionaux, tout en respectant les spécificités et en valorisant le potentiel de chaque région», relève l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail. Pour y parvenir, le concours architectural relatif aux études architecturales et la conduite des travaux de construction de ce projet à Nouaceur a été lancé avec un budget prévisionnel pour l’exécution des travaux fixé au maximum à 275 millions de dirhams (hors taxes). Pour renforcer l’offre de formation dans la région, 7 secteurs prioritaires ont été définis. Il s’agit de l’industrie, le digital & offshoring/intelligence artificielle, gestion & commerce, industrie graphique, tourisme & hôtellerie, agriculture & agro-industrie, service à la personne et à la communauté, et artisanat. En termes de capacités, la cité accueillera 4.850 stagiaires et dispensera la formation à travers des groupes de 20 stagiaires. Ce projet sera construit sur une superficie de près de 16 hectares alors que la parcelle mitoyenne réservée à une future extension est d’environ hectares.

Plusieurs pôles sectoriels

Sur le plan de l’organisation spatiale, divers pôles ont été identifiés, à savoir le pôle structures communes, le pôle industrie, le pôle gestion et commerce/digital et offshoring/intelligence artificielle/industrie graphique, le pôle tourisme et hôtellerie, le pôle agriculture et agro-industrie, le pôle services à la personne et à la communauté, le pôle artisanat, le pôle maison des stagiaires et ses annexes et le pôle espaces sportifs. A cela s’ajoutent des locaux divers comme par exemple les amphithéâtres. Le site du projet sera doté entre autres d’espaces de rencontres extérieurs pour l’épanouissement des jeunes stagiaires favorisant la rencontre, le partage et le divertissement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *