La commission Benmoussa veut impliquer tous les citoyens: La CSMD lance sa plate-forme collaborative en ligne

La commission Benmoussa veut impliquer tous les citoyens: La CSMD lance sa plate-forme collaborative en ligne

«Cet espace digital a pour vocation de récolter les propositions et contri-butions de tous pour un modèle de dévelop-pement participatif et inclusif».

La Commission Benmoussa s’adapte au coronavirus. En effet, la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) vient de lancer une plateforme collaborative online. L’annonce a été faite par les responsables de la Commission. «Conformément aux directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI appelant «à ce que soient associés l’ensemble des compétences nationales, des acteurs sérieux et des forces vives de la nation» au processus de réflexion sur le modèle de développement, la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) lance sa plateforme numérique collaborative en arabe et en français, à destination de tous les citoyens et Marocains du monde», apprend-on auprès de la Commission.

«Cet espace digital a pour vocation de récolter les propositions et contributions de tous pour un modèle de développement participatif et inclusif. La CSMD tiendra compte de l’ensemble des contributions pour formuler ses propositions au plus près des aspirations de chacun. La synthèse de ces propositions permettra aux membres de la Commission d’appréhender au mieux les attentes de leurs concitoyens, dont ils mesurent déjà l’amplitude», précise la même source. Les responsables de la Commission expliquent par ailleurs que leur travail se poursuit à un rythme normal en dépit des circonstances actuelles. «Dans un contexte inédit marqué par la pandémie de Covid-19, la CSMD qui poursuit ses activités de manière soutenue, en visioconférence, s’est aussi engagée à adapter cette plateforme pour pérenniser sa démarche participative, fondée sur l’écoute et la collecte des propositions des citoyennes et des citoyens sur le terrain, notamment grâce aux «Rencontres citoyennes», précise-t-on.

Il faut rappeler que ce cycle de consultations publiques, qui avait débuté le 15 février, à Larache, invitait les citoyens qui le souhaitaient à participer à une rencontre avec des membres de la Commission afin de présenter leurs visions pour le développement de leur région et de partager des exemples inspirants. A noter enfin que la CSMD avait démarré ses travaux à la mi-décembre 2019 à l’Académie du Royaume du Maroc, sous la présidence de Chakib Benmoussa et en présence des membres de l’équipe nommée par SM le Roi.

«Conformément aux Hautes orientations royales contenues dans le Discours du Trône de 2019, les missions attribuées à la CSMD sont axées sur deux principaux objectifs», avait souligné à l’époque son président Chakib Benmoussa qui s’exprimait à l’ouverture de la première réunion solennelle de cette commission. Il s’agit de faire un diagnostic «précis et objectif» de la situation actuelle, en vue d’observer les dysfonctionnements à corriger pour déterminer les points de force, de manière à renforcer les acquis et de tracer les contours du nouveau modèle de développement. Cette commission a été désignée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI le 19 novembre dernier.
Outre le président, la Commission est composée de 35 membres ayant des parcours académiques et professionnels pluriels et une connaissance importante de la société marocaine et des questions politiques, économiques et sociales, culturelles et environnementales.
La Commission mobilise des compétences marocaines travaillant tant au Maroc qu’à l’international, actives et engagées dans les secteurs public, privé ou de la société civile. La CSMD s’était donné 7 mois avant de rendre son rapport. «La Commission doit soumettre son rapport à SM le Roi avant la fin du mois de juin 2020», avait assuré Chakib Benmoussa. Reste à savoir si cette date sera maintenue en raison de la pandémie du coronavirus qui a chamboulé tous les calendriers partout dans le monde.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *