Actualité

La culture de l’amitié

© D.R

Dans un entretien accordé lundi à la MAP, en marge d’une visite de travail de trois jours dans le Royaume, la responsable espagnole a indiqué que les deux Royaumes partagent un important legs historique, mettant l’accent sur la nécessité d’explorer les valeurs véhiculées par les créateurs contemporains des deux pays.
Il est grand temps d’oeuvrer pour l’organisation de rencontres régulières à même de permettre de tirer profit des oeuvres des artistes aussi bien marocains qu’espagnols, a-t-elle relevé, soulignant à cet égard l’importance du mémorandum d’entente signé lundi entre Rabat et Madrid aux termes duquel les deux parties s’engagent notamment à organiser un forum culturel maroco-espagnol baptisé « Le temps du Maroc en Espagne et le temps de l’Espagne au Maroc » entre 2005 et 2006.
Lors de ces rendez-vous, l’échange régulier de visites entre peintres, musiciens et cinéastes marocains et espagnols, permettra aux deux parties de se familiariser avec les différentes facettes culturelles des deux pays, a-t-elle dit. La ministre espagnole a, par ailleurs, souligné l’importance de la coopération bilatérale en matière cinématographique, notant que le 7-ème art véhicule « un message facilement compréhensible pouvant aider au rapprochement des deux cultures ».
Interrogée sur le rôle de la culture dans le rapprochement des peuples, Mme Calvo a relevé que « la culture si elle n’est pas utilisée comme élément de confrontation, devient un espace de coexistence et de respect », ajoutant que pour y parvenir, les gouvernements doivent accorder un intérêt particulier au culturel. La culture, a-t-elle souligné, occupera désormais un espace important dans les relations maroco-espagnoles, permettant ainsi, par delà les gouvernements, aux citoyens des deux pays de se rapprocher.
En tant que membre de l’Union européenne, l’Espagne pourrait servir de pont entre le Maroc et l’Europe, un rôle que « nous pourrions accomplir avec grande satisfaction », a ajouté Mme Calvo. Elle a indiqué, par ailleurs, que la Foire du livre de Casablanca sera dédiée l’année prochaine à l’Espagne et que d’importants efforts seront déployés par les deux pays pour la traduction des oeuvres d’écrivains espagnols en arabe et vice versa, de manière à ce que « les langues des deux pays constituent un facteur de rapprochement plutôt qu’un obstacle ».

• Propos recueillis par Mohamed Taoufik Ennassiri (MAP)

Articles similaires

ActualitéUneVidéos

Vidéo. SMAP Immo Paris : c’est parti pour la 19ème édition

Le SMAP Immo 2024 a ouvert ses portes vendredi au Paris Porte...

ActualitéUne

Campagne agricole 2023-2024: Le ministère de l’agriculture fait le point

La production prévisionnelle des céréales principales (blé tendre, blé dur et orge),...

ActualitéUne

SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside l’ouverture du 27è Festival de Fès des musiques sacrées du monde

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa a présidé, vendredi soir à...

ActualitéRégions

Plusieurs projets de développement inaugurés et lancés à Beni Mellal-Khénifra

Dans le cadre de la célébration du 19ème anniversaire de l’Initiative nationale...