Accueil Actualité La droite espagnole finance des cours de sexe
Actualité

La droite espagnole finance des cours de sexe

Imaginez une commune urbaine qui offre des cours de pornographie à ses habitants. Bien que cela paraisse  incroyable, une mairie espagnole vient de le faire.
Il s’agit de la mairie de Madrid pourtant gérée par le Parti populaire (PP) réputé très conservateur. Faut-il rappeler que son allié politique essentiel est l’église catholique qui demeure très influente dans la société espagnole malgré les grands pas franchis sur la voie de la modernité et de la laïcité ?
Bizarrement, les réflexes réactionnaires des barons du PP semblent avoir été inhibés chez les membres du conseil de la capitale espagnole au moment où ils ont pris la décision d’accorder une subvention de 8000 euros à une association qui projette d’organiser des ateliers d’initiation et d’entraînement aux techniques d’organisation d’orgies.
C’est la présidente de la commission culturelle relevant du conseil de la ville, Alicia Moreno, qui a pris l’initiative de soutenir la demande de subvention formulée par une association madrilène qui vise à organiser un grand événement "culturel" pour l’été 2006 sous le thème "100% cochons". L’objectif de ladite association est d’initier ceux qui le désirent parmi la population de Madrid aux différentes techniques de la pornographie. Parmi les différents ateliers qui sont au programme : "porno ethnique contre la globalisation", "campagne pour la légalisation des trios", "cire, couteaux et autres plaisirs douloureux", "nous sommes des femmes et nous allons tourner un film porno", "atelier de gorge profonde pour garçons et filles"…
L’objectif de l’atelier tel que défini par ses initiateurs est "d’aider les gens à construire, eux-mêmes, leur propre pornographie en marge de l’industrie…". Un objectif qui sera atteint, toujours selon les organisateurs, à travers des cours pratiques comme un atelier sur "le bandage, les nœuds et les cordes" ou celui sur "le double click" qui servirait à apprendre à relaxer la gorge et les amygdales au moment de pratiquer un cunnilingus ou une fellation.
La subvention a été approuvée par le maire de la ville, Alberto Ruiz Gallardon, l’un des candidats potentiels à la succession de l’actuel dirigeant du PP, Mariano Rajoy, qui n’a pas su s’imposer en tant que leader politique capable de tenir face au jeune chef du gouvernement socialiste, José Luis Rodriguez Zapatero. La décision, osée, de M. Gallardon, a été interprétée par certains observateurs comme une tentative de se démarquer par rapport au conservatisme archaïque de la vieille garde de la droite populaire. L’initiative "pornophile" du maire de Madrid pourrait marquer la naissance d’un nouveau courant au sein du PP, plus ouvert et plus tolérant envers "les briseurs de tabous". Un courant qui pourrait aspirer à battre les socialistes sur leur propre terrain en revendiquant non seulement la légalisation des mariages gay mais la reconnaissance des trios.
En tout cas, l’initiative semble avoir du succès. Le nombre des candidats à la participation aux différents ateliers dépasse de loin les attentes des organisateurs.

Articles similaires

Tunnel de tichka : vers une implication du fonds Mohammed VI

Les responsables comptent sur ce nouveau mécanisme pour boucler le montage financier...

Séisme en Turquie : Cellule de crise par l’ambassade du Maroc à Ankara

Suite au tremblement de terre qui a frappé la Turquie, l’ambassade du...

Séisme en Turquie et en Syrie: Des cellules de crise pour la communauté marocaine

Le Ministère des affaires étrangères vient d’annoncer que suite au séisme dévastateur...

Agadir fait le point sur son plan de développement urbain

Tenue de la huitième réunion du Comité de pilotage Bilan.» Les responsables...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus