Actualité

La mise à niveau des quartiers sous-équipés entre dans sa deuxième phase à Tanger

Dans le cadre d’un partenariat entre des départements institutionnels et des conseils élus

Les Conseils régional et communal doivent débloquer chacun 50 millions de dirhams pour contribuer au renforcement des infrastructures routières, ainsi que l’amélioration du paysage urbain et les conditions de vie de la population.

La ville du détroit poursuit son opération de réhabilitation et de mise en état des quartiers sous-équipés sur son territoire urbain. S’étalant sur une période 2022-2025, ce programme entre dans sa deuxième phase pour réaliser d’autres projets visant à contribuer au renforcement des infrastructures routières, ainsi que l’amélioration du paysage urbain et les conditions de vie de la population de la ville. D’un investissement de 100 millions de dirhams, la deuxième tranche de ce projet fait également l’objet d’une convention de partenariat entre des départements institutionnels et des conseils élus, dont les dispositions viennent d’être approuvées lors de la session ordinaire tenue au titre du mois de février.

Inscrite comme 31ème et dernier point à l’ordre du jour, elle prévoit «la réhabilitation des quartiers sous-équipés et leur intégration dans le tissu urbain», a dit Mounir Laymouri, maire de Tanger, à l’issue de cette session ordinaire, faisant remarquer que ce projet fera l’objet d’une concertation avec le conseil communal et ceux des quatre arrondissements que compte la ville du détroit.

Selon la commune, celle-ci devra avec la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA) assurer le financement de cette deuxième phase, et ce avec quelque 50 millions de dirhams chacune. Elle prévoit la requalification des zones bénéficiaires, la construction et le revêtement des routes, ainsi que l’amélioration de l’éclairage public sur le territoire urbain.
Rappelons que le programme global de mise à niveau des quartiers sous-équipés à Tanger est mené sur la période 2022-2025 pour une enveloppe budgétaire globale de plus d’un milliard de dirhams. Ce programme prévoit de favoriser, dans sa globalité, le renforcement des infrastructures de base, tout en leur assurant leur vraie intégration dans le réseau urbain structuré et organisé.

Il va aider à la consolidation et l’extension du réseau de distribution d’eau potable, d’électricité et d’assainissement, contribuer au développement des infrastructures sportives et la protection de l’environnement et des ressources naturelles sur le territoire urbain. Il est également prévu de doter les quartiers bénéficiaires des moyens nécessaires afin de mieux se prémunir contre les crues et les inondations, particulièrement dans les zones à risque.

Notons que parmi les importants projets et programmes adoptés lors de cette session ordinaire, il y a lieu de citer l’approbation du plan d’action de la commune pour la période 2022-2027, doté d’une enveloppe budgétaire de plus de 24,66 milliards de dirhams. Il prévoit la réalisation de 16 programmes et 185 projets, s’articulant autour de cinq axes stratégiques, à savoir «La gouvernance et le marketing territorial», «Le développement culturel et sportif», «La commune ouverte et l’inclusion sociale», «Le développement économique et les initiatives durables» et «Le développement de l’espace urbain et le renforcement de la flexibilité territoriale».

Articles similaires

ActualitéUne

A son arrivée à l’aéroport Rabat-Salé : Pedro Sanchez accueilli par le chef de gouvernement 

Le Président du gouvernement espagnol, M. Pedro Sanchez, est arrivé, mercredi 21...

ActualitéUne

Emploi : Priorité gouvernementale absolue

Le chef de gouvernement annonce la mobilisation au cours de la prochaine...

Actualité

Coupe du monde / Infrastructures et grands projets : Fouzi Lekjaa s’entretient avec une délégation britannique

Les relations entre le Maroc et le Royaume-Uni ont pris un nouveau...

ActualitéUne

Lutte anti-terroriste: 322 détenus bénéficiaires du programme « Moussalaha » depuis son lancement

Le Centre « Moussalaha » pour la réhabilitation et la réinsertion des détenus condamnés...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux