La modernisation de l’administration en marche

La modernisation de l’administration en marche

Présidées par Mohamed Moubdii, ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé de la fonction publique et de la modernisation de l’administration, les «Rencontres nationales de modernisation de l’administration publique» ont été lancées, mercredi 28 mai, à Tanger. «La modernisation de l’administration constitue un choix stratégique du gouvernement dans le cadre des réformes institutionnelles et constitutionnelles initiées», affirme M. Moubdii. Programmées sur une période de six mois, ces rencontres se poursuivront dans d’autres régions pour la présentation du plan d’action élaboré par le ministère de tutelle, et ce, pendant la période 2014-2016. Il s’agit, à cet effet, de faire découvrir au public les principaux axes de ce nouveau programme permettant d’aboutir à la révision globale du statut de quelque 860.000 fonctionnaires dans la fonction publique. «Ce plan d’action cohérent et intégré se base sur les directives royales visant le renforcement de la gouvernance, la modernisation de l’administration, la régionalisation avancée, la déconcentration administrative et la valorisation des ressources humaines», tient à préciser M. Moubdi.

Ce nouveau programme tient compte, selon l’intervenant, des dispositions de la Constitution, notamment celles relatives à la consolidation de la gouvernance et à l’instauration des principes de la transparence, d’intégrité, de la démocratie participative et de corrélation entre responsabilité et reddition des comptes au sein de l’administration publique. Il repose aussi sur «les orientations majeures du programme gouvernemental qui vise, à travers les politiques publiques et les plans d’action adoptés, la mise en place de réformes structurantes permettant la réalisation des objectifs stratégiques», précise M. Moubdi.
Selon les organisateurs, ce nouveau plan comporte 18 projets structurants visant à améliorer l’efficacité et la productivité de l’administration afin de mieux répondre aux besoins des citoyens. «La synthèse de ce programme de réforme comporte les projets prioritaires répartis selon trois axes, à savoir le capital humain, la relation entre l’administration et le citoyen ainsi que la gouvernance et l’organisation», dit M. Moubdii.

Parmi les projets mis en avant par ce programme de réforme, la refonte du Statut général de la fonction publique, la création des espaces de proximité des services publics, la réforme des systèmes des régimes de retraites (des pensions civiles des fonctionnaires de l’Etat et des collectivités locales) ainsi que la lutte contre le phénomène des fonctionnaires fantômes et l’absentéisme au sein de la fonction publique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *