Laâyoune-Sakia El Hamra : 170.800 Qtx de fourrages subventionnés distribués aux agriculteurs

Laâyoune-Sakia El Hamra : 170.800 Qtx de fourrages subventionnés distribués aux agriculteurs

La direction régionale de l’agriculture à Laâyoune-Sakia El Hamra a fourni une quantité de 170.800 quintaux de fourrages subventionnés au profit des éleveurs de la région, à un prix fixé à 2 dirhams le kg.

Ces fourrages subventionnés portent sur 107.000 quintaux d’orge enrichie, 27.500 quintaux de betteraves, 14.900 quintaux de maïs et 21.400 quintaux d’aliments composés, afin d’atténuer les répercussions du retard des pluies, a indiqué le directeur régional de l’agriculture Abderrahman Omari dans un entretien avec la MAP.

Il a ajouté que la direction a également pris en charge le transport de 9.500 tonnes de fourrages subventionnés des régions du nord vers la région de Laâyoune-Sakia El Hamra ainsi que les frais de transport des fourrages achetés par les éleveurs des zones de production vers les pâturages de la région.
S’y ajoute le transport de 250 tonnes d’orge subventionnée au profit de 52 éleveurs depuis les points de vente vers les principaux centres des collectivités territoriales relevant de la région, a-t-il dit.

Il a rappelé qu’au cours de la saison agricole 2020-2021, la région de Laâyoune-Sakia El Hamra a connu une baisse des précipitations qui n’ont pas dépassé en moyenne 37 mm, réparties irrégulièrement entre les différentes provinces, précisant que ces précipitations ont touché la bande côtière la moins productive plutôt que la zone pastorale. Cette situation a affecté négativement les pâturages et les cultures fourragères nécessaires pour couvrir les besoins alimentaires du troupeau, qui constituent la principale source de pâturage pour les éleveurs, a expliqué M. Omari. S’agissant du processus d’approvisionnement en eau du bétail, il a souligné que la direction régionale de l’agriculture a programmé la mise en place et le traitement de points d’eau à travers les quatre provinces de la région.

Deux points d’eau seront créés avec un moteur et une pompe pour chacun, en plus de la construction d’un réservoir et des abreuvoirs, a-t-il noté mettant l’accent sur l’équipement de pâturages, l’aménagement et la réalisation de plusieurs points d’eau et la mise en place de citernes souples.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *