L’agropôle de Berkane inaugurée par SM le Roi Mohammed VI

L’agropôle de Berkane inaugurée par SM le Roi Mohammed VI

L’agropôle de Berkane, dont la première tranche relative au pôle «recherche-développement et au contrôle qualité», qui a été inaugurée lundi par SM le Roi Mohammed VI dans la commune rurale de Madagh (province de Berkane), constitue, de l’avis de tous, un projet structurant qui aura à jouer un rôle important dans la valorisation des produits agricoles de la région de l’Oriental et la professionnalisation des agriculteurs.

Réalisée sur une superficie globale de 6,8 ha, cette première tranche de L’agropôle de Berkane s’inscrit dans le cadre de l’Initiative royale pour le développement de la région de l’Oriental et du Plan Maroc Vert qui a pour objet, entre autres, l’amélioration quantitative et qualitative de l’offre des matières premières agricoles destinées à la transformation. De même, le mégaprojet de L’agropôle de Berkane s’insère dans le cadre de la stratégie de développement de la région de l’Oriental Med-Est, qui englobe également d’autres projets importants, dont la Technopole d’Oujda et le Parc industriel de Selouane.

Il s’agit aussi d’une concrétisation des efforts des pouvoirs publics pour promouvoir la valorisation de la production agricole, à travers un plan ambitieux intégrant la réalisation de plusieurs agropoles à travers le Royaume qui seront des platesformes pour l’accompagnement des professionnels dans les domaines de la recherche, de la formation et du contrôle de la qualité.

Cette stratégie vise notamment l’amélioration de l’offre de produits agricoles destinés à la transformation en quantité et en qualité, ainsi que la création de zones industrielles intégrées dédiées à l’agroalimentaire. L’agropôle de Berkane abritera, outre cette première tranche inaugurée par le Souverain, des zones dédiées à l’industrie, l’agroalimentaire et la transformation, la logistique, les services et le conditionnement des produits agricoles. Elle a pour objectif d’assurer une valorisation optimale de toute la production et les filières agricoles de la région pour lui permettre de récupérer le maximum de valeur ajoutée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *