L’araignée gymnaste du Sud du Maroc

L’araignée gymnaste du Sud du Maroc

Le Sahara marocain est un territoire encore pas assez exploré en termes de faune insolite qui y prospère. On a découvert des serpents, des lézards et d’autres insectes qui ont bravé le climat extrême de la région, mais l’une des plus belles découvertes est celle-ci. Enfin, on a mis la main sur l’araignée sauteuse.

De son nom scientifique, Cebrennus rechenberg, c’est une espèce d’arachnides qui vit dans le sahara et s’est bien adaptée au sable, aux chaleurs extrêmes. Elle a même développé des aptitudes physiques incroyables comme ce saut incroyable qui la caractérise. Le New York Times a consacré tout un article à cette espèce rare qui montre à quel point plusieurs espèces arrivent à tirer leur épingle du jeu dans le désert marocain.

Pour les chercheurs, ce saut que l’araignée effectue sur elle-même lui permet de doubler sa vitesse, ce qui la fatigue certes, mais elle arrive à économiser beaucoup d’énergie dans un climat très hostile où la moindre débauche d’activité peut s’avérer fatale. Cette technique de déplacement est aussi utilisée par l’insecte comme stratégie de fuite devant un prédateur.

Le plus surprenant est que cette araignée arrive  a déployer ses talents de gymnaste sur tous les terrains, même sur les dunes à des pourcentages de montée incroyables. Ce qui en fait une athlète hors normes. Enfin, il faut savoir que l’araignée porte ce nom scientifique de Cebrennus rechenberg en hommage à l'homme qui l'a vue pour la première fois en 2009, Ingo Rechenberg.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *