ActualitéUne

Le 4ème congrès annuel du Réseau de recherche fiscale africain se tiendra au Maroc

© D.R

«Le rôle de l’environnement social et politique dans le renforcement des systèmes fiscaux en Afrique : solutions pour la perception des impôts». C’est le thème du 4ème congrès annuel du Réseau de recherche fiscale africain (ATRN) qui se déroulera à Ifrane du 10 au 12 septembre 2018. Cet évènement est organisé en coordination avec la Direction générale des impôts. Dans ce sens, l’ATRN est une plate-forme exclusivement africaine qui a pour objectif de faciliter le développement des capacités du continent en matière de recherche sur les politiques, l’administration, la législation et le leadership dans le domaine de la fiscalité, explique la DGI.

C’est également un projet du Forum sur l’administration fiscale africaine (ATAF) créé suite à la «Conférence internationale sur la fiscalité, l’édification de la nation et le développement des capacités en Afrique», tenue à Pretoria en Afrique du Sud, en 2008, et qui a regroupé les commissaires, administrateurs fiscaux principaux et décideurs politiques de 28 pays africains. Ce 4ème congrès d’Ifrane est une occasion pour les chercheurs en fiscalité de présenter leurs travaux devant un auditoire d’instances décisionnelles issues de ministères des finances, d’administrations fiscales et d’organisations de la société civile, explique la même source.

Articles similaires

ActualitéUne

«Azul Agadir», la destination Souss-Massa fait son show

Une nouvelle campagne promotionnelle pour la destination Agadir Souss Massa vient d’être...

CultureUne

L’art de Issawa à l’honneur au théâtre Meydene, le 29 juin à Marrakech

L’Association Marrakech Tarab, en collaboration avec le théâtre Meydene, organise une nouvelle...

ActualitéUne

HCP: Réduction significative de la pauvreté multidimensionnelle au Maroc en 2022

Le taux de la pauvreté multidimensionnelle au Maroc a enregistré une réduction...

MusiqueUne

Mawazine 2024: Une édition qui promet

Très attendue, la nouvelle édition du festival Mawazine tient déjà ses promesses...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux