ActualitéAutomobile

Le «Freedom of Mobility Forum» donne la parole aux jeunes

© D.R

A travers la deuxième édition du « Freedom of Mobility Forum », Stellantis donne un coup de pouce aux jeunes chercheurs. Un débat sera tenu le 3 avril 2024 traitant trois axes de recherche, à savoir la technologie, l’équité sociale et le business.

Les étudiants de trois grandes universités issues de trois continents animeront des thèmes du débat lors de la deuxième édition du «Freedom of Mobility Forum» qui se tiendra le 3 avril 2024. Technologie, équité et justice sociale, et business… seront les principaux axes de recherche à aborder.
Ce deuxième débat annuel qui sera en direct discutera de la manière dont la planète pourra répondre aux besoins de mobilité de huit milliards d’humains au cours des prochaines décennies. Il s’agit de répondre à la problématique de savoir «Comment notre planète répondra-t-elle aux besoins de mobilité de 8 milliards de personnes ?». «Cet événement a été initié par Stellantis comme un forum ouvert pour que le public puisse entendre un large spectre de points de vue. Alors que nos sociétés font face aux défis de la mobilité du futur, le deuxième débat annuel en direct du «Freedom of Mobility Forum» promet d’être la rencontre de visions différentes et potentiellement discordantes», indiquent les organisateurs de cet événement. Et de préciser: «Le débat du 3 avril sera animé par une tierce partie neutre et portera sur la manière dont les limites planétaires pourraient amener à repenser la liberté de mouvement, d’un point de vue technologique, business et des modes de vie».
Dans le même sens, un porte-parole de chaque école introduira le thème du débat étudié par son groupe, avec les conseils de son professeur. Sur le volet technologie, les étudiants de l’ENSA Kénitra (Maroc) sous la supervision du professeur Ismaïl Lagrat s’intéressent aux enjeux environnementaux, économiques et technologiques des trois principales sources d’énergie utilisées ou envisagées pour les transports. Ils étudient les solutions techniques qui pourraient permettre d’éviter un épuisement des ressources ainsi que celles capables de favoriser un cycle de vie plus responsable des produits, depuis l’extraction des ressources jusqu’à la fin de vie du produit.
Au niveau de l’équité et de la justice sociale, les étudiants de The Heller School for Social Policy and Management de l’Université Brandeis (États-Unis) étudient le lien entre les décisions prises concernant la mobilité, guidées par les enjeux du changement climatique, l’équité et la justice sociale. Leurs recherches supervisées par le professeur Joel Cutcher-Gershenfeld portent sur les principales causes d’injustice concernant l’accès au transport et identifient les moyens appropriés pour améliorer l’équité et l’accessibilité pour tous en matière de mobilité. Concernant le volet Business, les étudiants de HEC Paris (France) avec leur professeur François Gemenne remettent en question la dépendance à la propriété d’un véhicule privé dans les modèles économiques et usages classiques de mobilité. Ils explorent des solutions alternatives et créatives qui peuvent offrir des options de mobilité plus abordables, évolutives et durables, mieux adaptées aux enjeux sociaux et environnementaux.

Articles similaires

ActualitéUne

Éducation-Formation : La Fondation Mohammed VI accompagne ses adhérents partant à la retraite en 2024

La Fondation Mohammed VI de Promotion des oeuvres sociales de l’éducation-formation a...

ActualitéUne

Logement : Le Salon « Al Omrane Expo » ouvre ses portes à Casablanca

Le coup d’envoi de la 7ème édition du Salon Al Omrane expo...

ActualitéSpécialUne

Plus d’étudiants, moins de profs dans nos universités

Chaque année, le nombre d’étudiants augmente, mais les ressources humaines ne suivent...

ActualitéSpécialUne

19 nouveaux établissements pour la rentrée 2024-2025

L’OFPPT compte augmenter sa capacité d’accueil pour atteindre plus de 414.800 places...