Le gouvernement parallèle des jeunes dévoile ses propositions

Le gouvernement parallèle des jeunes dévoile ses propositions

Le jeune ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique au gouvernement parallèle des jeunes vient de dévoiler ses propositions pour le secteur dans un mémorandum.

Selon le jeune ministère, il s’agit d’une note mettant en exergue une série de recommandations sur le système éducatif dans son ensemble avec des propositions pour la recherche scientifique et le développement et pour le secteur de l’enseignement. Ce document prône une vision prospective et des suggestions pour le secteur de l’éducation pendant et après la pandémie de Covid-19, basée sur les résultats du processus de la formation à distance qu’a connu le Maroc depuis l’avènement de cette pandémie d’une part, et du sondage d’opinion organisé par le jeune ministère, d’autre part. Cette approche se base sur un sondage fondé sur le questionnement d’environ 4.532 participants, femmes et hommes. Il avait pour but l’évaluation du processus de formation à distance et la vision que chacune/chacun se fait de la nouvelle rentrée scolaire, surtout que le Maroc connaît une hausse importante du nombre des personnes touchées par le virus. «Les principales recommandations se résument dans un enseignement de type hybride, avec une réduction de la taille des programmes d’enseignement, dictée par l’épidémie, la réduction des heures d’études, la réduction du nombre d’élèves dans les classes, en s’appuyant sur la rotation des personnes et des cours», explique la même source ajoutant que pour réussir, ce processus devrait être accompagné par la mise à disposition de moyens logistiques, aussi bien pour les apprenants que pour le corps professoral (mini-ordinateurs, tablettes, modems de connexion internet), à des prix concurrentiels (prix de revient pour les familles qui peuvent les acquérir, ou la distribution gratuite pour les élèves en situation précaire). Le jeune ministère conclut en indiquant que ces recommandations devancent le large débat, entre le corps professoral et les parents/tuteurs d’élèves, engendré par le dernier communiqué du ministère de tutelle, dont le contenu relate la date et les modalités de la nouvelle rentrée scolaire

 

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *