ActualitéCouvertureUne

Le HCP confie à l’UM6P la formation en ligne de ses équipes

Les préparatifs pour le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) avancent à grands pas. En effet, le HCP et l’UM6P ont signé le 27 novembre à Rabat un accord pour la formation en ligne du personnel du RGPH 2024. Les deux institutions entendent faire de cette collaboration un «partenariat modèle» à suivre. Lors de cette rencontre l’occasion a été aussi pour le haut-commissaire au Plan de révéler quelques indiscrétions sur le RGPH. Les détails.

Le HCP compte déployer les grands moyens techniques, technologiques et humains pour assurer le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) prévu en septembre 2024. Pour ce faire, il s’allie à l’UM6P pour la formation en ligne (e-learning) des équipes chargées de cette grande opération qui intervient, rappelons-le, parallèlement à la transformation digitale du HCP et du nouveau statut dont elle devrait se doter.

Le HCP et l’UM6P apportent par conséquent une densité nouvelle à leur partenariat illustré par ailleurs par les échanges réguliers entre les deux institutions dans le domaine des études scientifiques et l’édition conjointe de la revue «Les Cahiers du Plan», et entendent inscrire leur coopération dans une volonté commune d’initier dans la durée, à l’occasion du RGPH 2024, un modèle exemplaire de partenariat entre le monde universitaire et l’administration publique.

Un partenariat modèle
Le HCP souhaite faire de son partenariat avec l’UM6P un partenariat modèle. C’est en tout cas ce qu’a expliqué Ahmed Lahlimi Alami, haut-commissaire au Plan, à l’issue de la cérémonie de signature de cet accord qui s’est déroulée le 27 novembre à Rabat. «Nous voulons faire en sorte que ce partenariat soit un modèle», indique M. Lahlimi.
Et de poursuivre: «Nous avons signé un accord avec la prestigieuse université UM6P qui consiste en la formation en ligne de tout le système de gestion sur le terrain lié au recensement qui aura lieu en septembre 2024.
Cet accord a pour objet de faire prendre en charge par l’Université de toute la formation en ligne des cadres qui seront appelés à recueillir les informations auprès des ménages en septembre prochain ainsi que les contrôleurs et superviseurs qui auront à encadrer l’ensemble de ces enquêteurs.

Cet accord s’inscrit dans le cadre du partenariat qui nous lie avec cette l’Université qui est un partenariat qui a permis de faire des actions de recherches communes», relève le haut-commissaire au Plan citant à ce propos également la revue du HCP «Les Cahiers du Plan».

Pour le HCP, cet accord qui a vocation à constituer l’une des dimensions emblématiques du partenariat entre les deux institutions permettra au HCP de bénéficier de l’expertise avérée de l’UM6P dans le domaine de la formation en ligne par la mise à sa disposition des plateformes, des contenus pédagogiques et des systèmes d’évaluation nécessaires à la sélection des compétences humaines chargées de la réalisation sur le terrain des opérations du RGPH 2024.

200.000 personnes à former
L’UM6P mobilise ses moyens et son expertise pour réussir ce processus de formation dans le cadre du RGPH. A ce propos, Hicham El Habti, président de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), a précisé : «Nous avons signé un accord spécifique avec le HCP suite à la signature d’un accord-cadre en 2020. Cet accord spécifique est lié à l’opération de Recensement qui aura lieu en 2024. Il s’agit du développement d’une plateforme pour la formation des enquêteurs qui vont être sur le terrain. C’est une plateforme avec une technologie nationale qui s’appuie sur tout ce qu’a développé l’UM6P dans le domaine de l’éducation à distance. Elle va servir à la formation et l’accompagnement de plus de 200.000 personnes. Plus de 70 experts seront mobilisés et tout le savoir-faire de l’UM6P sera mis à contribution dans cette opération d’envergure». Dans ce sens, une dizaine de studios équipés va être déployée mobilisant l’ensemble des équipes de l’UM6P pour dispenser les modules de formation en ligne qui prendra 3 mois à partir du mois de février 2024.

A noter que les tablettes utilisées lors de ce processus seront par la suite remises au ministère de l’éducation nationale.
Par ailleurs, M. Lahlimi a révélé que le questionnaire sera revu avec l’intégration de l’aspect relatif au développement durable. «Aujourd’hui nous avons un questionnaire qui est double. Il y a un questionnaire léger qui va être appliqué à tous les ménages et qui vise à avoir des réponses sur des questions extrêmement importantes sur la démographie surtout et toutes les questions particulièrement rares comme le handicap (…) et puis il y a un questionnaire beaucoup plus lourd (…) qui intègre des questions nouvelles se rapportant à nos engagements en matière de développement durable», indique le haut-commissaire au Plan citant aussi le genre ou encore la durabilité dans le domaine de l’environnement. Par ailleurs, le HCP réalise en ce moment une cartographie actualisée relative à l’ensemble des établissements (sociaux, culturels, économiques) détaillant, par exemple, le nombre d’emplois ou encore le type d’activité. Celle-ci servira de base de données dans les enquêtes économiques initiées par la suite. Ainsi, 1.300 enquêteurs sont sur le terrain pour établir cette cartographie nationale. Celle-ci verra le jour en mai 2024. De même, le Haut-Commissariat au Plan publiera prochainement un ouvrage sur le Maroc à l’épreuve de la Covid.

C’est le titre de la boite
Travaux préparatoires
Contexte. Selon Ahmed Lahlimi Alami, qui s’exprimait à l’occasion du point de presse relatif aux travaux préparatoires du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) tenu le 23 février 2023, le RGPH de 2024 s’inscrit dans le contexte de la transformation digitale des lignes de produits et de services, amorcée par le HCP depuis 2019, et se caractérise, sous cet angle, par une rupture par rapport aux recensements passés. Cette rupture se fera au bénéfice d’une efficacité opérationnelle et d’une optimisation du coût budgétaire de l’ensemble du processus de réalisation du prochain recensement. Elle se traduit à trois niveaux, les travaux cartographiques qui en constituent la base géographique, économique et humaine, le mode de collecte des données auprès des ménages, leur exploitation et leur diffusion et, enfin, le recrutement et formation des agents d’exécution. Ces travaux sont pris en charge par une solution informatique développée en interne par les cadres du HCP. Au plan des travaux cartographiques, la solution informatique comporte des modules mobiles sur les tablettes utilisées par les enquêteurs ainsi que des modules web destinés au suivi des travaux de terrain aux niveaux central, régional et provincial. Ces applications permettent le découpage du territoire national en « districts de recensement » pour assurer, lors de l’exécution du recensement, le dénombrement exhaustif de la population, sans risque d’omission ni de doublons, et pour arrêter les ressources humaines et matérielles nécessaires. Cette solution couvre également la cartographie géoréférencée des établissements économiques et la collecte des données relatives à leurs activités et ressources humaines.

Articles similaires

EconomieUne

Grâce à ses atouts riches et diversifiés : Le Nord mise sur le tourisme multidimensionnel

La ville du détroit est promise à un bel avenir dans ce...

AutomobileUne

La nouvelle Kia citadine conjugue modernité et audace

La nouvelle Kia Picanto débarque sur le marché marocain. Disponible à partir...

EconomieUne

Efficacité énergétique dans l’industrie : La deuxième phase du projet AEEIM de l’ONUDI lancée

Cette nouvelle étape se distingue par la mise à disposition d’une offre...

EconomieUne

Protection des zones oasiennes : M. Sadiki met en exergue l’expérience marocaine

Selon le ministre, le Maroc a adopté une stratégie nationale intégrée adossée...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux