Accueil Actualité Le lait aromatisé prisé par les enfants de 3 à 12 ans
ActualitéSociété

Le lait aromatisé prisé par les enfants de 3 à 12 ans

D’après un sondage fait, jeudi à Casablanca, lors des 6èmes Tetra Pak (fournisseur de solutions d’emballage) Maghreb workshops consacrés aux comportements nutritionnels des enfants de 3 à 12 ans, c’est le lait aromatisé qui est le plus plébiscité, à hauteur d’environ 70%, avec une préférence pour les petits formats au chocolat ou à la fraise. Outre ce taux, l’événement est l’occasion de présenter une étude faite sur un panel de 1.500 foyers marocains et leurs habitudes d’achat sur une quarantaine de catégories agroalimentaires.

Dépenses de plus de 4% avec des enfants
Il ressort de cette enquête, présentée par Sophie Salle, directrice commerciale à Worldpanel, relevant de Kantar (entreprise spécialisée en analyse de données) en Afrique du Nord, que les familles avec des enfants dont le plus âgé a entre 3 et 12 ans sont nombreuses. Elles représentent «33% des foyers. Elles font souvent leurs courses, soit +11% d’achats. Comme elles dépensent plus de 4% par rapport à un foyer qui n’a pas d’enfant». Mais ce n’est pas tout ! D’après la même étude, les familles ayant les 3 à 12 ans «semblent avoir été plus impactées par les crises sans pour autant réduire leur consommation plaisir». Ces familles ont également une fréquentation différente. Dans le commerce traditionnel, -les épiceries entre autres-, elles font 93% de leurs dépenses. De plus, elles achètent leurs produits «17% plus cher que la moyenne». En outre, certains types de familles sont de gros consommateurs, notamment les foyers aisés. Mais que disent les experts par rapport aux préférences des enfants?

Un marketing kids «facilitateur»
En prélude à ces chiffres, la psychologue de l’enfant et de l’adolescent, également directrice d’études, Maud Demondion, met notamment en avant l’apport du marketing kids. Au sens de cette experte, celui-ci «doit être un facilitateur». Pour elle, il s’agit, dans ce sens, de «répondre aux envies des enfants tout en respectant leur développement, soit les accompagner, les aider à bien grandir et se faire l’allié des parents». D’après cette spécialiste, les valeurs sûres de ce marketing seraient la sécurité et le bien-être pour être rassuré et ne plus avoir peur la nuit, les sources de plaisir en mangeant du bon chocolat outre la reconnaissance et l’intégration sociale. Dr Demondion ne manque pas de faire la différence entre les besoins régressifs (comme les dessins très simples) et progressifs (à l’instar des dessins plus complexes) qui sont les clés de ce marketing kids. Entre autres, elle s’exprime sur le packaging comme premier «média» ou touchpoint entre la marque et l’enfant. Outre cet emballage, elle révèle les éléments du mix en ce marketing, à savoir le produit et ses caractéristiques, les enfants étant d’abord intéressés par le produit lui-même. Quant à la publicité, elle est censée installer un imaginaire autour de la marque du produit comme vecteur d’appétence. Le tout en suscitant la validation parentale.

 

Articles similaires

pour un partenariat Maroc-Espagne fiable et intelligent

En ouverture de la réunion de haut niveau avec son homologue espagnol,...

L’exode rural touche 152.000 Marocains chaque année

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) vient de publier une note sur les...

Le gouvernement américain a formé 260 procureurs pendant près de deux ans

Le programme «Renforcer les capacités du Maroc à lutter contre la traite...

 Développement régional : 6 contrats programmes signés pour une valeur de 29,13 MMDH

Six contrats programmes de développement régional ont été signés, pour une enveloppe...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux