Le Maroc isolé du reste du monde

Le Maroc isolé du reste du monde

Après la suspension de tous les vols internationaux de passagers en provenance et à destination de son territoire

Face à cette crise sanitaire sans précédent, l’Etat va-t-il intervenir pour aider la compagnie aérienne nationale ?

Les compagnies aériennes sont frappées de plein fouet par la crise provoquée par la pandémie du coronavirus. Au Maroc, les transporteurs aériens tirent la sonnette d’alarme: ils font face à la crise la plus grave de l’histoire. La situation a davantage empiré avec la décision du Maroc dimanche 15 mars 2020 de suspendre jusqu’à nouvel ordre tous les vols internationaux de passagers en provenance et à destination de son territoire. C’est ce qu’a annoncé le ministère des affaires étrangères dans un communiqué en précisant que «cette décision s’inscrit dans le cadre des mesures préventives contre la propagation du coronavirus».

Samedi soir, le Maroc a annoncé sa suspension jusqu’à nouvel ordre de ses vols en provenance et à destination de 21 pays. Les autorités avaient déjà suspendu les liaisons aériennes vers la France, l’Algérie, l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, le Portugal et l’Italie. Conséquence : la santé financière des compagnies aériennes se dégrade rapidement. Selon nos sources, suite aux suspensions des vols avec ces pays, les pertes de la RAM sont estimées à 50 millions DH chaque jour et ce sans compter les pertes liées aux dépenses de fonctionnement. Avec la décision qui vient d’être prise, la RAM n’opèrera plus que sur le territoire national. A ce sujet, il est important de signaler que chaque année, la RAM transporte plus de 8 millions de passagers dont 700.000 passagers au niveau des vols internes.

A noter que sur les 700.000 passagers, la moitié sont des voyageurs de correspondance, c’est-à-dire provenant de pays étrangers. La moitié restante ne représente même pas 5% du chiffre d’affaires de la compagnie nationale. Il faut signaler que la France est l’un des marchés les plus importants de la compagnie et représente 20% de son chiffre d’affaires. Signalons également que la RAM assurait 32 fréquences par semaine vers l’Espagne; 30 fréquences par semaine vers l’Italie; une fréquence par jour vers le Canada; 3 fréquences par jour, soit 21 fréquences par semaine vers Dakar; 2 fréquences par jour vers la Tunisie.

Face à cette crise sanitaire sans précédent, l’Etat va-t-il intervenir pour aider la compagnie aérienne nationale ? Notons que certaines compagnies aériennes dans le monde commencent à prévoir des suppressions d’emplois. C’est notamment le cas de la compagnie néerlandaise KLM qui a annoncé la suppression de 1500 à 2.000 emplois dans les mois à venir. L’Association internationale du transport aérien, dont les compagnies aériennes membres représentent 82% du trafic aérien mondial, estime que les pertes de revenus de l’industrie pourraient enregistrer 113 milliards DH en raison de la pandémie du Covid-19.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *