Le PJD attaque frontalement Lachguer

Le PJD attaque frontalement Lachguer

En réaction aux propos qu’aurait tenus le premier secrétaire de l’USFP

Est-ce la fin de l’alliance? En tout cas, rien ne va plus entre le Parti de la justice et du développement (PJD) et l’Union socialiste des forces populaires (USFP). Les deux formations qui sont pourtant membre de la majorité gouvernementale, inaugurent les hostilités à quelques mois des prochaines élections. Alors que la presse a rapporté des déclarations qu’aurait tenues le premier secrétaire du parti de la rose, Driss Lachguer, au sujet des dernières frictions au sein du PJD, ce dernier a choisi de consacrer un article dans son site-web pour dire tout «le bien» qu’il pense de son actuel allié.

Le numéro un de l’USFP aurait ainsi affirmé lors d’une manifestation régionale de son parti que les tensions au sein du parti de la lampe actuellement sont tout à fait normales dans le cycle de vie d’une formation politique ajoutant que les courses aux mandats pourraient exacerber ces tensions. Mais les Pjdistes ne semblent pas apprécier outre mesure ces explications. Dans un article publié dans leur site web officiel, les responsables du parti de la lampe n’hésitent pas à attaquer frontalement Driss Lachguer l’accusant d’avoir voulu coûte que coûte, «obtenir un poste ministériel » lors des négociations pour la formation de l’équipe gouvernementale actuelle.

La tension entre les deux partis risque ainsi de monter d’un cran dans les prochaines semaines. Les deux formations adoptent des points de vue différents concernant plusieurs dossiers notamment les textes de lois discutés par les deux Chambres parlementaires actuellement. Il faut préciser que les deux partis avaient décidé de former une seul majorité gouvernementale ce qui a permis à plusieurs ministres de l’USFP de siéger dans le gouvernement.

Ce genre de tension risque par ailleurs, de compliquer la coordination entre les deux partis en attendant les prochaines élections législatives qui doivent avoir lieu l’été prochain. D’ici là, la confrontation semble déjà ouverte et de nouvelles tensions ne sont pas à écarter entre les deux côtés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *