Le réseau «mixité et gouvernance» autour de la Méditerranée est lancé

Le réseau «mixité et gouvernance»  autour de la Méditerranée est lancé

Le réseau «mixité et gouvernance» autour de la Méditerranée, composé de femmes hauts responsables dans l’administration publique des pays de la Méditerranée, a été lancé lundi à Rabat.

Ce réseau, qui bénéficie de l’appui du secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée, a pour objectif de favoriser la présence des femmes dans les hautes fonctions de l’administration publique, à travers des actions de développement de compétences et de capacités, moyennant des séances de sensibilisation, de formation, d’échanges d’expériences et de bonnes pratiques.

Il vise également la constitution d’une force de proposition en mesure d’impacter les politiques publiques dans le sens de la promotion de l’égalité des sexes. Intervenant à l’ouverture de la rencontre de constitution de ce réseau, le ministre délégué chargé du Budget, Idriss Azami Al Idrissi, a affirmé que «la constitution d’un réseau de femmes en position de responsabilité dans les administrations publiques dans les pays de la Méditerranée est une action majeure en mesure de contribuer avantageusement à faire avancer la dynamique des réformes initiées dans ces pays, la pertinence des politiques publiques et la gouvernance au regard des engagements pris en matière de promotion de l’égalité et ce, dans le sens d’un progrès économique, social et culturel équitable».

Le lancement aujourd’hui du réseau «mixité et gouvernance» dans les pays de la Méditerranée vient renforcer le nombre d’initiatives et de bonnes pratiques existantes aussi bien au nord qu’au sud de la Méditerranée qui devraient être mieux connues et partagées pour asseoir durablement les conditions favorables à la mixité et à la parité», a souligné M. Al Azami.

Il a, dans ce sens, mis en relief les avancées réalisées par le Maroc en matière d’approche genre, précisant que le Royaume a délibérément choisi la voie du développement intégré et de la bonne gouvernance, «agissant en symbiose sur les dimensions institutionnelles, économiques, sociales, culturelles et environnementales».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *