Le Roi Mohammed VI appelle à la conduite civique et responsable contre la Covid-19

Le Roi Mohammed VI appelle à la conduite civique et responsable contre la Covid-19

Discours adressé à la Nation à l’occasion du 67ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple

ALM revient sur les messages forts du discours royal. En voici une lecture. Il en ressort, ainsi, que la guerre contre la Covid-19 n’est pas encore gagnée. Dans son discours adressé ce jeudi à la Nation, à l’occasion du 67ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, sa Majesté le Roi Mohammed VI a souligné: «en dépit des efforts déployés, la pandémie fait toujours rage et le combat, inachevé encore, s’inscrit toujours dans un contexte difficile et sans précédent». Et de poursuivre : «Certes, nous étions cités en exemple pour notre respect des mesures préventives et pour les résultats probants que nous avons enregistrés durant la période de confinement. Ce bilan a été, pour Nous, un sujet particulier de fierté, notamment au vu des bas niveaux du nombre de décès et de la proportion des individus atteints, comparativement à ceux de nombreux autres pays. Hélas, nous avons constaté que, par la conjonction de plusieurs facteurs, la levée du confinement s’est accompagnée d’une multiplication exceptionnelle de cas d’infection ».

Le respect des mesures sanitaires est de mise

Dans son discours, le Souverain a relevé: «certains ont confondu levée du confinement et fin de la maladie alors que d’autres ont affiché un laisser-aller et un relâchement inadmissibles. D’aucuns réfutent même l’existence de la pandémie ». A cet égard, il a précisé que la maladie est bien réelle et que soutenir l’inverse nuit, non seulement à celui qui le prétend, mais aussi à sa famille et à ses compatriotes. Dans le même sens, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a rappelé que les symptômes apparaissent chez certains malades seulement 10 jours après l’infection, voire plus en expliquant qu’en outre, le nombre élevé des cas asymptomatiques accroît le risque de propagation de la pandémie et requiert, de ce fait, la plus grande vigilance. Le Souverain a mis l’accent sur le fait que cette maladie ne fait aucune distinction entre population rurale et population urbaine, ni entre enfants, jeunes et personnes âgées. Partant de là, le Roi Mohammed VI a affirmé : « La réalité est qu’une frange importante de la population ne respecte pas les mesures sanitaires préventives adoptées par les pouvoirs publics comme le port du masque, l’observation des règles de distanciation sociale, l’utilisation des produits d’hygiène et de désinfection ». Le message du Roi est clair. Pour lui : « Ces comportements pourraient être compris si les outils de prévention étaient, soit indisponibles sur le marché, soit coûteux. Mais, il se trouve que l’Etat s’est scrupuleusement attaché à fournir ces produits en abondance et à des prix très raisonnables » rappelant à cet égard que l’Etat a subventionné le prix des masques et il a encouragé leur production industrielle locale pour qu’ils soient à la portée de tous. « Ces attitudes irrationnelles sont d’une part dénuées de civisme car agir en bon citoyen, c’est avant tout se soucier de la santé et de la sécurité d’autrui ; elles traduisent d’autre part un manque de solidarité car être solidaire, ce n’est pas seulement aider autrui matériellement, c’est surtout, dans cette situation, éviter d’être potentiellement un vecteur de contamination pour les autres », précise t-il. Et de continuer : « ces postures prennent à rebours les efforts fournis par l’Etat, qui a réussi à apporter son soutien à de nombreuses familles restées sans moyens de subsistance. Toutefois, cet appui ne peut continuer indéfiniment, car les aides accordées par l’Etat excèdent ses ressources».

Le retour au confinement n’est pas écarté

Sa Majesté le Roi Mohammed VI est revenu sur les hausses des cas de contamination, des cas graves et des décès à cause de la Covid-19 au lendemain du déconfinement, plus de trois fois comparées à la période de confinement. Il a également évoqué le nombre d’infections parmi le personnel soignant. Ce nombre a enregistré une augmentation passant quotidiennement, de 1 cas durant la période de confinement, à 10 cas récemment. « Si cette tendance haussière perdure, la Commission scientifique chargée du suivi de l’évolution du Covid-19 pourrait préconiser un retour au confinement, voire un durcissement des mesures sanitaires. Dans l’hypothèse où, Dieu nous en garde, cette décision difficile devait être prise, ses répercussions sociales et économiques seraient rudes pour l’ensemble des citoyens », explique le Souverain.

Mobilisation, vigilance, sensibilisation et conduite civique

Le respect des mesures sanitaires est le devoir de tous dans cette conjoncture difficile. Pour Sa Majesté le Roi Mohammed VI : « à défaut d’un respect rigoureux et responsable des consignes sanitaires, le nombre de contaminations et de décès ira crescendo. Et alors, malgré les efforts importants des pouvoirs publics et du secteur de la santé, les hôpitaux ne seraient plus en mesure de faire face à la pandémie ». Pour lutter contre la Covid-19 et concomitamment aux mesures initiées par les pouvoirs publics, il a appelé les forces vives de la Nation à faire preuve de mobilisation et de vigilance et, particulièrement, à adhérer unanimement aux efforts déployés à l’échelle nationale, afin de sensibiliser la société, éveiller sa conscience et l’encadrer. Pour sortir de la situation actuelle et relever le défi de la lutte contre la pandémie, chacun devra donc observer une conduite civique, exemplaire et responsable, selon le Souverain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *