Le Souverain lance un projet d’aménagement hydroagricole à Taourirt

Le Souverain lance un projet d’aménagement hydroagricole à Taourirt

Le Souverain a procédé mardi dans la commune rurale de Guettitir (province de Taourirt) au  lancement d’un projet d’aménagement hydroagricole à la vallée de Tafrata.

Ce nouveau projet prévoit   l’aménagement hydroagricole de 1.330 ha, la plantation d’oliviers sur une superficie de 665 ha, la consécration de 665 hectares aux cultures maraîchères, ainsi que l’encadrement et l’appui technique des agriculteurs. Mobilisant des investissements de l’ordre de 293 millions de dirhams, ce projet, qui sera réalisé dans un délai de 48 mois, profitera  à plus de 520 agriculteurs. Il permettra d’assurer, à terme, une production annuelle de 5.300 tonnes d’olives et de 31.500 tonnes de maraîchage .

A travers ce projet, il est également prévu  la création de 430 postes d’emploi. Ce projet d’envergure s’inscrit aussi dans le cadre de la mise en œuvre du programme national d’économie d’eau d’irrigation au niveau du périmètre irrigué de Melouya. Il porte sur la reconversion des systèmes d’irrigation traditionnels gravitaires ou par aspersion en des systèmes d’irrigation localisée goutte-à-goutte, sur une superficie de 37.000 hectares.

D’une enveloppe budgétaire de 2 milliards de dirhams, ce programme permettra d’économiser, à l’horizon 2020, près de 62 millions de m3 d’eau d’irrigation. Par la même, il participera à une amélioration qualitative et quantitative de la production agricole dans la région. Ce programme a permis, jusqu’à fin mai 2013, l’équipement de 18.000 ha en système d’irrigation localisée goutte-à-goutte, avec un investissement de près de 972 millions de dirhams. 

Ces différentes initiatives s’inscrivent en droite ligne des efforts déployés pour une mise en œuvre optimale du Plan Maroc Vert. Un programme qui, rappelons-le, a contribué à l’amélioration des revenus de milliers d’agriculteurs, à la promotion de leurs conditions de vie, au développement d’une agriculture performante adaptée aux règles du marché, ainsi qu’au renforcement de l’agriculture solidaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *