ActualitéUne

Le système de la promotion économique à la loupe

© D.R

Dans son dernier rapport, la Cour des comptes a procédé à l’évaluation du système de la promotion économique. Un diagnostic qui vise, selon les responsables, à rendre compte de l’importance et de l’étendue des mesures promotionnelles prises par les pouvoirs publics dans différents secteurs de l’économie nationale, ainsi que leur impact sur l’amélioration de l’image du Maroc auprès de ses partenaires. Pour la Cour, la configuration institutionnelle du système de la promotion économique au Maroc se distingue par la multiplicité des organismes chargés de la promotion de l’investissement et de l’économie. «L’évaluation entreprise a concerné les organismes publics chargés de la promotion des investissements et de la PME, les établissements de promotion du tourisme, de l’investissement touristique et de l’artisanat à contenu culturel, ainsi que les institutions chargées de la promotion du commerce extérieur et de l’économie sociale et solidaire», précise la même source.

«Abstraction faite des aides consenties par l’Etat au titre des différentes subventions, des dépenses fiscales et des comptes d’affectation spéciale, le dispositif de la promotion économique coûte directement et annuellement au budget de l’Etat environ 3,1 MMDH, et mobilise des ressources humaines avoisinant 1.600 cadres et agents», lit-on dans le rapport. «Dans ce cadre, le tourisme et l’artisanat bénéficient de l’essentiel de l’effort de promotion (66%), suivis du commerce extérieur (16%), l’investissement et la PME (13%) et l’économie sociale et solidaire (5%). L’enveloppe budgétaire dédiée à la promotion économique serait beaucoup plus importante si l’effort engagé au niveau des programmes d’accès aux technologies d’information, ainsi que la protection de la propriété industrielle et commerciale, étaient pris en considération», conclut la même source faisant savoir concernant les ressources humaines que le constat actuel fait ressortir que les organismes chargés de la promotion manquent souvent de profils spécialisés sur certains maillons de la chaîne de valeur.

Articles similaires

EconomieUne

TGR: Les recettes douanières en hausse de 9,5% à fin mai 2024

Les recettes douanières nettes ont atteint 36,85 milliards de dirhams (MMDH) durant...

ActualitéUne

Alerte météo : Fortes rafales de vent avec chasse-poussières vendredi et samedi

De fortes rafales de vent avec chasse-poussières locales sont attendues vendredi et...

ActualitéUne

Aïd El Adha: ADM présente ses conseils pour un voyage sécurisé

A l’occasion de l’Aïd Al Adha, la Société Nationale des Autoroutes du...

ActualitéUne

Éducation nationale : un taux de préscolaire de plus de 78% en 2023-2024

Le taux de scolarisation des enfants de 4 à 5 ans a...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus