ActualitéUne

Le Système des Nations Unies soutient le Maroc dans ses priorités

Le rapport détaille le Plan-cadre de coopération déployé dans le pays à travers six axes fondamentaux. ( DR)

Un nouveau Plan-cadre de coopération pour la période 2023-2027

Appui : Le Système des Nations Unies au Maroc (SNUD) appuie les initiatives lancées par le pays. Ce soutien vient d’être renforcé à travers la signature d’un nouveau Plan-cadre de coopération des Nations Unies pour le développement durable 2023-2027 succédant au Plan-cadre (2017-2022).

Le Système des Nations Unies au Maroc vient de dévoiler son bilan 2022. Il y détaille le Plan-cadre de coopération déployé dans le pays à travers six axes, à savoir la gouvernance démocratique et la régionalisation avancée, le développement inclusif durable, la santé, l’éducation, l’inclusion économique et la réduction des inégalités et des vulnérabilités ainsi que le développement rural inclusif, intégré et durable. Ce rapport inclut également les partenariats et le financement du Programme 2030.

En mars 2023, le Maroc a signé le nouveau Plan-cadre de coopération des Nations Unies pour le développement durable, pour la période 2023-2027. «Ce nouveau Plan-cadre fait partie de la nouvelle génération de Plans-cadres des Nations Unies pour le développement durable mis en place par la réforme des Nations Unies (2019) dans les pays membres. Il a été élaboré de façon conjointe avec le gouvernement, en accord avec les objectifs stratégiques définis par le Nouveau modèle de développement, et sur la base de notre détermination à apporter une réponse pour mieux rebâtir l’après-Covid-19.

Son ambition est d’accompagner et d’accélérer les efforts entrepris par le Maroc pour atteindre les Objectifs de développement durable à l’horizon 2030, sans laisser personne pour compte et d’agir concrètement en faveur des plus démunis», explique Nathalie Fustier, coordinatrice résidente du Système des Nations Unies au Maroc. Dans ce sens, le nouveau cycle de partenariat est structuré autour de 4 axes d’intervention qui s’articulent autour de la transformation économique inclusive et durabilité, le développement du capital humain, l’inclusion et protection sociale et la gouvernance, la résilience et le développement local.

Si l’on se focalise sur l’éducation et la santé, plusieurs actions ont été menées. Le Système des Nations Unies au Maroc (SNUD) a appuyé le ministère de l’éducation, du préscolaire et des sports et les ONG pour l’intégration des enfants non accompagnés et séparés (ENAS), dans le système éducatif formel et non formel. Ainsi, plus de 1.100 enfants (ENAS) ont pu accéder aux écoles primaires, aux écoles de la 2ème chance et/ou aux centres de formation professionnelle. De même, plus de 3.000 enfants migrants et plus de 2.000 enfants réfugiés ont eu accès à un soutien pédagogique et bénéficié d’activités parascolaires et d’appui psychosocial. «Le SNUD a appuyé l’extension du programme national d’éducation inclusive lancé en 2019, particulièrement aux niveaux régional, provincial et local. Quatre Académies régionales de l’éducation et de la formation (Souss-Massa, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Marrakech-Safi et l’Oriental) ont bénéficié d’un accompagnement technique et financier au niveau des établissements scolaires primaires et secondaires grâce au renforcement des capacités des éducateurs et responsables pédagogiques au niveau local (875 cadres ont été formés) et à la révision du cadre curriculaire du préscolaire 2020 pour y intégrer la composante inclusive», explique la même source. Pour ce qui est de la rétention scolaire des enfants, un modèle pilote pour la scolarisation et l’autonomisation des filles a été développé au niveau local (8 communes dans 2 régions : Meknès-Tafilalet et Tanger-Tétouan-Al Hoceima) en perspective d’un plaidoyer pour sa généralisation. Dans ce sens, plus de 1.260 familles ont été sensibilisées à l’importance de la scolarisation des filles et la lutte contre le mariage des enfants.

De même, 2.000 filles ont réussi la transition du primaire au collège et 1.300 filles et garçons en milieu rural ont eu accès aux écoles de la 2ème chance et ont été formés sur l’entrepreneuriat social. En termes d’employabilité des jeunes, l’action du SNUD a couvert l’amélioration de l’offre d’éducation et de formation dispensée par les écoles de la 2ème chance nouvelle génération (E2C NG). Ainsi, plus de 2.700 jeunes sont inscrits dans les E2C NG dans 4 régions (Tanger-Tétouan-Hoceima, l’Oriental, Marrakech Safi, Souss-Massa) et 240 animateurs ont été formés. «Le SNUD a aussi appuyé le renforcement du partenariat et l’échange des expertises des associations qui gèrent les E2C NG en soutenant la mise en place d’un réseau de plus de 120 associations des E2C (RAE2C-Maroc). Un partenariat a également été développé avec le Réseau méditerranéen couvrant le bassin méditerranéen de la deuxième chance (MeDNC)», indique le même rapport. Concernant le secteur de la santé, plusieurs actions ont été conduites comme par exemple la prise en charge des maladies non transmissibles qui a été intégrée dans les établissements de soins de santé primaires avec le développement des indicateurs et de suivi.

«Le projet de soins palliatifs a été étendu à quatre provinces (Guelmim, Taroudant, Ouarzazate et Safi) avec équipement en véhicules et matériel médico-technique, et formation d’un pool de 30 formateurs professionnels de santé», explique ledit rapport. De plus, le SNUD a appuyé l’élaboration des normes pour les centres d’hémato-oncologie et l’évaluation des pratiques médicales et paramédicales de prise en charge des cancers de l’enfant et a aussi mené une étude sur la survie des cancers de l’enfant.

Articles similaires

ActualitéUne

Vidéo/SIAM. La recherche & l’innovation, des solutions incontournables pour le développement de l’agriculture

La recherche agricole se présente comme un allié incontournable dans le contexte...

ActualitéRégions

Une journée d’information au profit des futurs retraités à Beni Mellal

A l’instar de toutes les régions du Royaume et en partenariat avec...

ActualitéUne

Impôts : le 30 avril, dernier délai pour la déclaration des revenus Professionnels

La Direction Générale des Impôts (DGI) rappelle aux contribuables titulaires de revenus...

EconomieUne

Préventica souffle sa 10ème bougie en mai

150 exposants nationaux et internationaux y sont attendus