Le texte de sa création validé : L’Agence nationale des eaux et forêts prend forme

Le texte de sa création validé : L’Agence nationale des eaux  et forêts prend forme

Cette nouvelle entité publique sera chargée de mettre en œuvre des orientations stratégiques de la politique de l’Etat dans les domaines de protection, de la conservation, de la mise en valeur, du développement durable du patrimoine national forestier et de ses ressources.

L’Agence nationale des eaux et forêts s’est invitée au Conseil de gouvernement. Il a été procédé mercredi à l’adoption du projet de loi portant la création de cette instance. Un texte juridique qui marque un nouveau jalon dans la mise en œuvre de la stratégie «Forêts du Maroc», présentée au Souverain le 13 février 2020. La création de l’agence vient, en effet, instituer la refonte de la gouvernance de l’Administration des eaux et forêts. Une transformation institutionnelle qui s’appuie sur un benchmark international au niveau de plusieurs pays ayant mis en œuvre une gestion forestière moderne et dynamique. Cette nouvelle entité publique sera chargée de mettre en œuvre des orientations stratégiques de la politique de l’Etat dans les domaines de protection, de la conservation, de la mise en valeur, du développement durable du patrimoine national forestier et de ses ressources.

L’agence interviendra également dans la lutte contre la désertification, ainsi que dans la création et l’administration des aires protégées tels que les parcs nationaux. Autres missions seront également assignées à l’agence telle que la gestion de ressources cynégétiques, de la pêche et de l’aquaculture continentales et de conservation, de la flore et de la faune sauvages et des espèces menacées d’extinction. L’agence sera chargée également d’appliquer les législations et réglementations relatives au domaine forestier. Elle devrait ainsi proposer des recommandations ou des projets de texte législatif ou réglementaire entrant dans ses domaines de compétence. Elle pourra également émettre un avis sur les projets de textes législatifs ou réglementaires en relation avec ses domaines de compétences ainsi que sur toute question dont elle est saisie par le gouvernement en relation avec ses missions.

L’Agence nationale des eaux et forêts aura pour prérogatives de soutenir l’organisation des professionnels du domaine forestier. Elle devrait également contribuer à l’effort des pouvoirs publics en matière d’éducation, de sensibilisation et de diffusion des valeurs et des principes relatifs à la préservation du patrimoine naturel et de l’environnement. Pour ce qui est des aires protégées et jardins zoologiques, l’agence proposera leur création ou leur extension. Elle est également habilitée de mettre en place un modèle de gestion intégrée, inclusive et durable des aires protégées et de leurs ressources. Cette instance administrerait également des aires protégées et des jardins zoologiques conformément à la législation en vigueur.
L’agence élaborera, en outre, un système de suivi des écosystèmes naturels et des plans de sauvegarde des espèces menacées d’extinction au sein des aires protégées.
A noter que l’Agence nationale des eaux et forêts jouira d’une autonomie financière. Elle sera soumise au contrôle financier de l’Etat applicable aux établissements publics conformément à la législation en vigueur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *