Les FAR s’adaptent aux menaces des armes non conventionnelles

Les FAR s’adaptent  aux menaces des armes non conventionnelles

Un programme conjoint de six ans avec l’US Army conclu en apothéose

La lutte contre les menaces issues des armes non conventionnelles est l’une des priorités des FAR. Dans ce sens, les Forces Armées Royales marocaines se positionnent désormais en tant que leader régional dans la lutte contre les menaces chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires, à l’issue d’un programme de six ans, d’une valeur de 16 millions de dollars américains, avec l’Agence de défense pour la réduction des menaces (DTRA), qui a officiellement pris fin lors d’une cérémonie à Kénitra.

Le Programme de coopération en matière de sécurité pour la lutte contre les armes de destruction massive (CWMD) a formé une compagnie d’intervention des Forces Armées Royales (FAR) dans la détection, l’identification et la sécurisation des risques chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires, en utilisant les équipements les plus avancés disponibles. A travers plus d’une douzaine d’activités de formation au cours des six dernières années, le programme a également renforcé les capacités du personnel des FAR dans la conduite des opérations de décontamination massives, ainsi que dans la dispensation des soins médicaux d’urgence.

Ce travail consolide le rôle du Maroc dans la prévention de la prolifération des armes de destruction massive, et le transfert illicite du matériel associé. Il permet également aux FAR de se déployer rapidement à l’intérieur du Maroc et à travers la région, afin de faire face aux cas d’urgence liés aux risques chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires. «Les relations entre les Etats-Unis et le Maroc ne cessent de se raffermir, et notre relation militaire exceptionnelle n’a de cesse de se renforcer, grâce aux programmes conjoints de formation comme celui-ci», a affirmé David Greene, le chargé d’affaires auprès de l’ambassade américaine à Rabat, qui a assisté à la cérémonie de clôture au siège de la compagnie d’intervention des FAR de lutte contre les risques chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires CBRN à Kénitra.

La semaine dernière, les personnels militaires américains et marocains ont participé à l’exercice Maroc Mantlet, le principal exercice de planification et de préparation aux catastrophes au Maroc. Ils ont également conclu un programme intensif de quatre semaines sur la manipulation des risques explosifs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *