L’exécution du décret confiée au département d’El Ferdaous

L’exécution du décret confiée au département d’El Ferdaous

La composition du comité ministériel chargé de l’officialisation de l’amazigh publiée au BO

C’est fait. La composition du comité ministériel permanent en charge du suivi et de l’évaluation de la mise en œuvre du caractère officiel de l’amazigh et son fonctionnement vient d’être publiée au Bulletin officiel. En vertu de cette publication, c’est le chef de gouvernement qui, selon le 1er article du décret prévoyant cette composition sortie au BO, préside ce comité «créé par l’article 34 de la loi organique 26.16 relatif aux étapes de mise en œuvre du caractère officiel de l’amazigh et à son intégration dans l’enseignement et les domaines à caractère prioritaire de la vie publique».

D’autres autorités et missions

Outre le chef de gouvernement, le comité rassemble, selon le même article, les autorités gouvernementales en charge «des droits de l’Homme, de l’intérieur, des affaires étrangères, de la justice, des habous et des affaires islamiques, de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration, de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, ainsi que de la culture, de la jeunesse et des sports». Ces membres ont, selon le 2ème article du même décret, «la mission d’examiner les plans d’action et programmes sectoriels liés à la mise en œuvre du caractère officiel de l’amazigh». Aussi, le comité œuvre à la convergence des politiques publiques dans ce sens, au suivi et à l’évaluation de ces plans et programmes tout en veillant au respect des délais fixés pour ces plans. De surcroît, le comité examine le rapport synthétique annuel relatif au niveau d’exécution de ces plans et programmes tout en procédant à son approbation. Cela étant, le comité tient, selon le 3ème article du décret, ses réunions «deux fois par an». Le président peut en convoquer d’autres si nécessaire. Dans la première réunion, le comité examine lesdits plans et programmes. «Le Conseil national des langues et de la culture marocaine, ainsi que le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique y participent également», détaille la publication.

Le département d’El Ferdaous assure le secrétariat permanent

«L’autorité gouvernementale en charge de la culture, de la jeunesse et des sports assure la mission du secrétariat permanent du comité», ajoute la même source. Ainsi, le département d’Othman El Ferdaous prépare, selon l’article 5 du décret, «les travaux du comité et suit l’exécution de ses décisions en coordination avec les secteurs gouvernementaux concernés». A cet effet, le département de la culture, de la jeunesse et des sports propose «un ordre du jour des réunions du comité et en prépare les procès-verbaux». Le même ministère prépare des projets de décisions et des recommandations soumises par le comité, coordonne les activités des groupes de travail thématiques et des commissions spécialisées créées auprès du comité. En outre, ce département détient et conserve les dossiers du comité, ses rapports et documents. Comme il prépare le projet de rapport synthétique annuel relatif au niveau d’exécution des projets ayant trait à la mise en œuvre de l’officialisation de l’amazigh. Mieux encore, c’est le même département qui se voit attribuer la prérogative d’exécuter ce décret.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *