L’habitat encaisse le coup de la crise sanitaire

L’habitat encaisse le coup de la crise sanitaire

1.000 postes perdus, des crédits Fogarim et Fogaloge en berne…

Un bilan chiffré de l’impact de la Covid-19 sur le secteur de l’habitat. En effet, la ministre Nouzha Bouchareb a donné, mardi, des indicateurs actualisés sur les retombées de la pandémie sur ce secteur productif. Il ressort que 1.000 postes ont été perdus au cours du premier trimestre de l’année au moment où 19.000 emplois ont été créés à la même période une année auparavant. Le secteur a en effet connu un gel de son activité depuis le déclenchement de la crise sanitaire.

Ceci s’est traduit par une suspension momentanée des chantiers affectant ainsi la dynamique de construction à l’échelle nationale. Parmi les indicateurs présentés par la ministre de tutelle lors de son intervention à la Chambre des conseillers, on retient la baisse de 70% du taux des crédits Fogarim durant la période de l’état d’urgence sanitaire. Les garanties au titre des crédits bancaires Fogaloge ont pour leur part fléchi de 46 comparé à la même période de l’année précédente. Pour ce qui est de la plateforme «Rokhas» dédiée à la gestion des dossiers des autorisations urbanistiques, le nombre de dossiers traités à ce niveau s’est élevé à 14.630 sur la période allant du 23 mars au 3 juillet, soit un additionnel de 4.000 dossiers chaque mois.

La ministre recense également 1.646 demandes de paiement électronique de services et la délivrance de 1.558 notes de renseignement urbanistique. Des chiffres qui selon Mme Bouchareb démontrent la volonté du citoyen d’investir dans le domaine de l’immobilier et de la construction.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *