Maroc-France, la relation d’exception mise en avant

Maroc-France, la relation d’exception mise en avant

Dans une vidéo réalisée par l’ambassade du Royaume à Paris

C’est un partenariat de longue date qui relie le Maroc à l’Hexagone. Selon l’ambassadeur du Royaume à Paris, Chakib Benmoussa, la relation «d’exception» unissant le Maroc et la France est appelée à se renouveler davantage pour faire face aux nouveaux défis. «Au moment où la crise de Covid 19 impose le changement, et nous interpelle pour agir avec raison et discernement, il convient d’œuvrer ensemble pour préserver les fondements de la relation d’exception qui lie le Maroc à la France, une relation dense et résiliente, nourrie par une amitié profonde et des intérêts convergents », a relevé M. Benmoussa dans une vidéo réalisée par l’ambassade à l’occasion du 22ème anniversaire de la Fête du Trône.

Il a, par la même occasion, rendu un hommage appuyé aux «amis français» du Royaume qui par «leur dynamisme et leur mobilisation nous permettent de nous projeter avec confiance vers l’avenir et de renouveler en permanence la relation France-Maroc», a-t-il dit.
«Sous la conduite de SM le Roi, le Maroc a rapidement adopté des mesures fortes qui ont permis de limiter les effets de cette crise et de protéger les populations les plus exposées et les plus fragiles», a-t-il dit, rappelant les mesures mises en place sur les plans sanitaire et socio-économique.

Selon M. Benmoussa, «la conviction du Maroc est que cette crise redessine les contours d’un monde nouveau où la croissance doit être plus inclusive, où les impératifs de durabilité et de solidarité s’exprimeraient de manière plus agissante, tant à l’échelle régionale qu’internationale», faisant observer que c’est l’une des principales conclusions du rapport de la Commission spéciale sur le modèle de développement mise en place par SM le Roi bien avant la crise, et qui souligne notamment l’importance des alliances et des partenariats internationaux pour relever les défis partagés et renforcer la position du Royaume en tant que hub régional et trait d’union entre l’Europe et l’Afrique, l’Orient et l’Occident.
M. Benmoussa est revenu également sur les derniers développements de la question du Sahara avec la reconnaissance par les États-Unis d’Amérique de la marocanité des provinces du sud, une “décision historique et un aboutissement naturel” au regard des enjeux de stabilité et de sécurité régionales.

Cette reconnaissance, qui vient s’ajouter aux nombreuses représentations diplomatiques ouvertes dans les provinces du Sud, conforte l’approche du Maroc qui est celle d’assurer la sécurité et le développement économique du Sahara marocain au bénéfice de ses habitants et avec la participation des populations, a relevé l’ambassadeur, faisant observer que les provinces du sud, à l’instar des autres régions du Maroc, sont appelées à la fois à élire leurs représentants dans le cadre des élections législatives, régionales et communales qui sont programmés le 8 septembre prochain.
Il a par la même occasion rendu hommage à la grande communauté marocaine installée en France, «qui dans sa diversité reste profondément attachée à son pays d’origine, et qui s’inscrit dans une démarche du vivre ensemble», rappelant qu’elle est entourée de la haute sollicitude de SM le Roi qui s’est traduite, cet été, par les instructions données pour que l’offre de voyage vers le Maroc soit la plus large possible et soit plus abordable financièrement.
La vidéo recueille également les vœux de plusieurs personnalités françaises qui ont félicité SM le Roi pour le 22ème anniversaire de Son accession au Trône.

Il s’agit notamment du sénateur Christian Cambon, président du groupe d’amitié France-Maroc au Sénat, qui a adressé à SM le Roi, au nom des 65 sénateurs qui composent le groupe, ses vives félicitations.
«Je veux assurer à SM le Roi notre respect, notre fidélité et notre soutien alors même que nos pays respectifs continuent de traverser la crise du Covid. Je veux à cette occasion saluer les efforts tout particuliers que le Maroc a faits afin que le plus grand nombre de Marocains puisse bénéficier d’un vaccin», a-t-il déclaré.
«Alors même que le Maroc a subi des attaques d’un certain nombre de pays européens, je veux lui redire la solidarité de la France et singulièrement celle du groupe d’amitié au sénat qui fera tout pour faire en sorte que la position marocaine notamment sur le Sahara puisse devenir cette solution raisonnable, juste, pacifique qui permette enfin à ce pays de vivre dans des conditions de paix et de tranquillité», a souligné le sénateur, également président de la commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat.
De son côté, Catherine Morin-Desailly, sénatrice et vice-présidente du groupe d’amitié, a salué l’amitié franco-marocaine, rappelant l’excellence de la relation entre les deux pays qui «ont la Méditerranée en partage, et beaucoup d’autres choses; des valeurs, des souvenirs et des projets également».
Catherine Dumas, sénatrice de Paris, vice-présidente du groupe d’amitié, a de son côté tenu à redire toute son amitié pour le Royaume et pour le Souverain, formulant le vœu que l’amitié se renforce entre les deux pays «qui ont beaucoup à faire ensemble et qui ont beaucoup fait pour un avenir fructueux».
Pour sa part, Joël Mergui, président du Consistoire central israélite France, a felicité SM le Roi à l’occasion de la Fête du Trône, rappelant le rôle de feu SM Mohammed V qui a sauvé les juifs du Maroc pendant la seconde guerre mondiale.
Selon lui, il s’agit d’une «marque de fidélité indélébile» dans l’esprit de tous les juifs marocains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *