Maroc : Le PJD, premier parti politique marocain sur la Toile

Maroc : Le PJD, premier parti politique marocain sur la Toile

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) serait la première formation politique marocaine sur le net, a révélé une récente étude de la radio hollandaise, Houna-Amsterdam.

Le nombre de visiteurs du site du PJD se situe autour 233.581 par mois.

La présence des autres partis sur la toile ne dépasserait pas 20 %, selon les résultats de l’étude publiés mardi par le site web medias24.com, qui explique que la Toile est sous-exploitée par les formations politiques nationales.

Le site du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a réussi à attirer 33.627 visiteurs par mois, depuis son lancement en janvier dernier, pour se classer en 2ème place, indique la même source.

Le nombre total de visites des sites politiques se situerait aux alentours de 307.000 visites par mois, note l’étude, qui fait remarquer que 49 % des Marocains ont accès à Internet, selon des chiffres publiés par l’Oxford Business Group.

Au moment où certains partis politiques ne disposent même pas de site web, l’USFP pour le nommer, d’autres ne seraient même pas suivis par leurs membres, ajoute l’étude de Houna-Amsterdam.

A titre d’exemple, l’étude note que le nombre de « followers » des comptes Twitter du PAM, du Parti du progrès et du socialisme (PPS), du Mouvement populaire (MP) et du Parti socialiste unifié (PSU), est inférieur au nombre des adhérents. Ce chiffre atteint 1.119 dans le cas du Rassemblement national des indépendants (RNI).

L’étude montre aussi que le Maroc est classé 13ème dans le monde arabe en termes d’utilisation de Twitter et 3ème sur YouTube, faisant remarquer que la chaîne YouTube du PJD compte 5.240 membres, contre une dizaine pour les chaînes des autres formations.

Sur Facebook, le nombre des « likers » des pages de partis politiques serait inférieur à 44.000, indique médias24, se référant à une récente étude menée par la faculté de gouvernance de Dubaï, et qui relève que le Maroc compte 5 millions d’utilisateurs du site de ce réseau social.

L’étude de Houna-Amsterdam a reposé sur informations collectées à partir des comptes officiels des partis sur les médias sociaux, précise media24, qui ajoute que le nombre de visiteurs a été obtenu auprès des administrateurs des groupes et à partir des statistiques de Google analytics du mois de mai.

La recherche a exclu les sites des journaux des partis et des organisations parallèles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *