Marrakech renaîtra de ses cendres !

Marrakech renaîtra de ses cendres !

Elle accueillera en octobre 2021 les assemblées annuelles du GBM et du FMI

Malgré l’adversité de la Covid-19, Marrakech ne se laisse pas abattre. Pour les plus optimistes, la ville ocre finira par retrouver sa dynamique après le coup fatal porté par la pandémie à la destination et aux emplois qui dépendent de l’activité touristique. Dans la réalité, Marrakech continue d’être l’une des destinations les plus populaires et les plus attractives dans le monde arrivant à séduire les investisseurs et les organisateurs des événements internationaux. Parmi les premiers signes annonciateurs : la tenue du 11 au 17 octobre 2021 des assemblées annuelles du Groupe de la Banque mondiale (GBM) et du Fonds monétaire international (FMI). A cet égard, les préparatifs sont en cours et les organisateurs de cet événement de haut niveau s’activent. Les détails.

Un village de 23 hectares

Pour réussir ce projet, le ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour assurer le bon déroulement de cet événement de grande envergure. Cette rencontre abritée par le Maroc réunira plus de 16.000 personnalités dont les ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales de 189 pays membres de ces institutions ainsi que des représentants du secteur privé, des ONG, et du milieu universitaire. Pour la tenue de ces assemblées annuelles, un village de 23 hectares (hors parking et espaces de services) sera aménagé à la ville ocre. Parallèlement, 46 espaces de conférences de différentes superficies allant de 200 m² jusqu’à 1.400 m² ainsi qu’une salle plénière de 5.000 m² sont prévus. A cela s’ajoutent 650 espaces bureaux pour les délégations officielles et le staff des deux institutions répartis sur 48 bâtiments de 500 m² et 400 m². Plusieurs autres espaces dont notamment un centre pour les médias, un espace d’exposition pour les ONG, des restaurants, un espace d’accréditation des participants, des centres médicaux, poste de sécurité seront mis en place. Un pavillon d’exposition «Maroc» est programmé pour l’occasion.

Les enjeux

Parallèlement à l’aspect logistique, l’accueil par le Maroc de ces assemblées constitue en soi une opportunité stratégique de communication pour le pays. Partant de là, une opération de communication accompagnera également ce projet. Il s’agit dans ce cadre de réussir les assemblées annuelles du GBM et du FMI et leur organisation tout en mettant en avant les atouts du Royaume. Dans ce sens, trois objectifs principaux sont fixés, à savoir : valoriser et promouvoir l’image du Maroc et ses atouts aux niveaux national et international, informer le public et impliquer les partenaires nationaux et internationaux sur les préparatifs de l’événement, et mobiliser les parties prenantes nationales et internationales autour de ces assemblées.

Dans cette perspective, le plan de communication va être déployé sur trois phases (pré-événement, durant l’événement et post-événement).
A côté de cela, le Maroc compte conduire sa campagne de communication sous le slogan «Open Morocco». Ainsi, le choix de ce slogan porte sur différents aspects dont l’ouverture économique, culturelle, religieuse, empreinte de modération et de tolérance, l’ouverture au changement et à l’innovation. Ce plan de communication devra mettre en exergue sur les plans national et international les avancées réalisées par le Royaume pendant les deux dernières décennies aux niveaux social, sociétal, industriel, économique et financier. Il devra également mettre en avant la vision du Maroc pour un développement durable et inclusif de l’ensemble des composantes de la société marocaine.

Enfin, ledit plan ne manquera pas de relever les défis auxquels le Maroc fait face dans la gestion de la pandémie de Covid-19.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *