Masques subventionnés en pharmacie : Voici le détail des marges bénéficiaires fixées par le ministère du commerce

Masques subventionnés en pharmacie : Voici le détail des marges bénéficiaires fixées par le ministère du commerce

Les présidents des représentations professionnelles des pharmaciens ont adressé le 14 avril une lettre au ministre de l’Industrie et du commerce concernant le dispositif encadrant la vente des masques subventionnés dans les pharmacies. Ainsi, il a été décidé que les ventes de ces masques dans les officines se feront par des cartons contenant des boîtes de 10 unités, avec des marges bénéficiaires fixées pour les grossistes et les pharmacies. Les marges bénéficiaires des fournisseurs aux grossistes, ainsi que les marges bénéficiaires des grossistes et des pharmaciens ont été fixées par la direction générale du commerce relevant du ministère du Commerce et de l’Industrie comme suit: Le prix de vente des industriels est de 6 dirhams TTC au moment où le prix de vente fournisseur unique est de 6,20 dirhams TTC. De même, le prix de vente grossistes pharmaceutiques est fixé à 6,50 dirhams TTC. Et enfin le prix de vente au public, par les pharmacies, est de 8 dirhams TTC pour la boite de 10 unités. Pour permettre un meilleur suivi de l’approvisionnement de ces masques subventionnés, et pour assurer leur disponibilité au plus grand nombre des citoyens, les  pharmaciens ne doivent délivrer qu’une boîte de 10 unités par client.

A noter que pour l’approvisionnement, le paiement se fera au comptant à l’achat par le grossiste et la vente à la pharmacie se fera également au comptant. De leur côté, les grossistes répartiteurs sont appelés à communiquer sur l’état de leurs ventes, et sur le niveau de leurs stocks, auprès de la cellule de veille du GDPP, en charge de les transmettre à la Direction générale du commerce, auprès du ministère de l’Industrie et du commerce. Outre les masques subventionnés, il a été décidé du retour progressif de la distribution des gels hydro-alcooliques aux pharmacies d’officines. Concernant la baisse inquiétante du chiffre d’affaires sous l’effet du Covid-19 aussi bien chez les grossistes répartiteurs que chez les pharmaciens dont le niveau dépasse les 30%, problématique qui a été soulevée lors de la réunion des présidents des représentations professionnelles des pharmaciens avec le ministre de l’industrie et du commerce, les professionnels ont fait savoir qu’une étude détaillée sera adressée au ministre pour solliciter son intervention.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *