Nouveau gouvernement : une équipe alliant profils chevronnés et jeunes compétences, guidée par l’action et l’efficacité

Nouveau gouvernement : une équipe alliant profils chevronnés et jeunes compétences, guidée par l’action et l’efficacité

Les membres du nouveau gouvernement que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a nommé, jeudi, présentent des parcours denses pour certains chevronnés et prometteurs pour des compétences aguerries ayant montré leurs preuves dans les diverses fonctions qu’ils ont assumées.

Dirigé par le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch, le nouveau cabinet regroupe 19 ministres et cinq ministres délégués, dont 7 femmes et 8 ministres reconduits dont la compétence n’est plus à démontrer.

 

Ainsi en est-il du ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit qui rempile au même département. Lauréat de l’École polytechnique de Paris et de l’École nationale des ponts et chaussées, M. Laftit a été nommé auparavant Wali de la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, gouverneur de la préfecture de Rabat.

 

Idem pour Nasser Bourita, reconduit au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

 

Titulaire d’une licence en droit public et diplômé des études supérieures en droit international public de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Rabat, M. Bourita est un pur produit du département des Affaires étrangères où il enchaîne divers postes de responsabilité.

 

Il en va également pour Ahmed Toufiq, reconduit au ministère des Habous et des Affaires islamiques. Titulaire d’une licence es-Lettres (option histoire) de la Faculté des lettres et des sciences humaines de Rabat, il est président de la Fondation de la Mosquée Hassan II de Casablanca.

 

Dans la liste figure aussi Abdellatif Loudiyi, ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de l’Administration de la défense nationale.

 

  1. Loudiyi a occupé plusieurs postes de responsabilité dans diverses administrations publiques, notamment au ministère des Finances.

 

C’est le cas également de Mohamed Hajoui, nommé Secrétaire général du gouvernement. Titulaire d’un doctorat en droit, il a aussi été secrétaire général de la Primature et membre du comité directeur du « Rapport du cinquantenaire ».

 

Dans la nouvelle composition, Nadia Fettah Alaoui hérite du ministère de l’Économie et des Finances, avant un mandat en tant que ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Economie sociale et solidaire dans l’ancien gouvernement.

 

C’est le cas également de Mohcine Jazouli, qui a changé le poste de ministre délégué chargé de la Coopération africaine contre celui de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques.

 

Diplômé de l’université Paris Dauphine et de Paris XI Orsay et fondateur de Valyans en 2005, M. Jazouli compte à son actif une carrière de 14 ans d’expérience dans des cabinets conseil internationaux, dont Ernest.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *