ODD : Le Maroc défend son bilan devant l’ONU

ODD : Le Maroc défend son bilan devant l’ONU

Le Maroc a présenté devant l’Organisation des Nations Unies l’Examen national volontaire du Royaume sur la réalisation des 17 Objectifs de développement durable (ODD).

Ces objectifs visent à l’amélioration des conditions de vie des populations, et auxquels le Royaume a souscrit à la concrétisation à l’horizon 2030. En effet, la présentation de cet Examen est le deuxième du genre depuis 2016. Il intervient dans le cadre du Forum politique de haut niveau (FPHN) des Nations Unies sur le développement durable, qui se tient virtuellement à New York. En effet, ce rapport détaillé fait état des principales réalisations concrétisées par le Royaume dans les principaux domaines. Il faut noter que le Maroc a connu une amélioration remarquable en matière de l’amélioration des conditions de vie des populations. D’ailleurs, la faim a été éradiquée déjà en 2014 et la pauvreté a été réduite, en 2018, à 2,9%.

La nutrition des enfants de moins de 5 ans a été améliorée puisqu’en 2018, l’émaciation a été réduite à 2,6%. En 2019, l’accès aux services sociaux de base est généralisé en milieu urbain et quasi généralisé en milieu rural où il a atteint 97,4% pour l’eau, 99,6% pour l’électricité et 91% pour l’assainissement. Les conditions d’habitation ont été, également, améliorées puisque la proportion de l’habitat insalubre urbain a baissé de 8,4% en 2004 à 3,6% en 2018. De plus, des efforts importants ont été consentis dans le domaine du désenclavement rural, grâce aux programmes de construction d’un réseau de routes rurales, portant le taux de désenclavement en 2017 à 79,3% contre 54% en 2005.

Dans le domaine de la santé, le Maroc a déjà ou presque réalisé, en 2018, les cibles relatives à la mortalité maternelle et infantile. Le taux de mortalité maternelle est, ainsi, de 72,6 décès pour 100.000 naissances vivantes en 2017, celui de la mortalité des enfants de moins de 5 ans est de 22,16 pour 1.000 naissances vivantes et celui de la mortalité néonatale est de 13,56 décès pour 1.000 naissances vivantes. De même, le taux de couverture médicale a atteint près de 69% en 2019. En ce qui concerne le domaine de l’éducation, le Maroc a enregistré des avancées importantes.

D’ailleurs, après la généralisation de l’enseignement primaire et la réalisation de la parité filles/garçons dans pratiquement tous les cycles scolaires, le taux de scolarisation dans le secondaire collégial a atteint 92% en 2019. S’agissant des énergies renouvelables, le Maroc s’est inscrit dans une dynamique de réalisation de grands plans électriques de sources solaires et éoliennes, ce qui lui a permis de disposer d’une capacité électrique de sources renouvelables représentant 34% de la capacité nationale du mix électrique et une production électrique renouvelable de 20% de la production totale d’électricité.

En matière de changement climatique, le Maroc s’est engagé dans la réduction des émissions de GES de 42% à l’horizon 2030 et a engagé une stratégie de gestion des risques des catastrophes. Côté volet partenariat mondial pour le développement, le Royaume demeure engagé dans le cadre du partenariat mondial pour le développement, notamment à travers la coopération Sud-Sud. Cette coopération s’est concrétisée par la signature d’une panoplie d’accords et de partenariats de coopération dans les domaines économique, social, culturel et cultuel en particulier avec les pays africains.

Enfin, le Maroc s’est distingué en matière de gestion de la pandémie Covid-19. Il a été rapidement réactif dans l’atténuation des effets de la crise sanitaire qui a jeté son ombre sur l’économie mondiale et n’a pas manqué d’affecter la trajectoire de développement engagé par le Maroc. Il a eu recours très tôt au confinement, ce qui a permis de maîtriser la pression sur son système sanitaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *