Opération Marhaba : La position finale du gouvernement connue ce lundi

Opération Marhaba : La position finale  du gouvernement connue ce lundi

Les MRE attendent impatiemment la réouverture des frontières

La Commission des affaires étrangères, de défense, des affaires islamiques et des MRE tiendra ce lundi 6 juillet à la Chambre des représentants une réunion portant sur l’examen de l’opération Marhaba 2020. La réunion se tiendra à 17h juste après la séance plénière.
Le ministre des affaires étrangères, Nasser Bourita, devra répondre aux questions des députés sur les mesures préventives à prendre afin d’assurer la sécurité sanitaire et les mesures d’accompagnement des conditions appropriées pour l’opération de cette année. La position finale du gouvernement sur cette opération sera enfin connue. Cette réunion décisive intervient après les déclarations du ministre des affaires étrangères le 22 juin dernier devant le Parlement. M. Bourita avait déclaré : «L’opération Marhaba est un concept auquel il faut se préparer dès le mois d’avril et qui nécessite une coordination avec plusieurs pays. Il ne s’agit pas d’un simple passage mais d’une animation avec des activités culturelles et de divertissement. Il est évident et naturel que l’opération Marhaba, telle que nous la connaissons avec sa préparation et sa programmation, n’ait pas lieu». De son côté, l’Espagne a annoncé vendredi qu’elle ne rouvrirait pas ses frontières aux voyageurs venant du Maroc, d’Algérie et de Chine tant que ces pays ne laisseront pas entrer les visiteurs venant d’Espagne. Le décret permettant l’ouverture des frontières aux quinze pays figurant sur la liste publiée par l’Union européenne le 30 juin est entré en vigueur à minuit dans la nuit de vendredi à samedi, permettant l’entrée effective des résidents de ces États. Cela dit, dans le cas de la Chine, du Maroc et de l’Algérie, la réouverture des frontières reste conditionnée à une action réciproque de la part de ces pays et à la réouverture de leurs frontières aux résidents en Espagne, a précise le ministère de l’intérieur. Le ministre espagnol de l’intérieur, Fernando Grande-Marlaska, avait déclaré le jeudi 2 juillet que son pays était prêt à soutenir l’opération Marhaba si le Maroc décidait de rouvrir ses frontières au transit de ses ressortissants. «Tous les préparatifs sont en cours pour faire face à toutes les circonstances», a précisé le ministre espagnol de l’intérieur dans des déclarations à la presse, ajoutant que cela se fera avec toutes les garanties de sécurité et de santé pour tous les ressortissants.
La réouverture des frontières est aussi fortement espérée par les millions MRE qui retournent au pays chaque été. Pour l’heure aucune information n’a été donnée sur la réouverture des frontières.

Dispositif spécial

Pour rappel, la Direction de la marine marchande (DMM) dépendant du ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, avait dévoilé le 11 juin dernier le détail du dispositif spécial prévu cette année dans le cadre de l’opération Marhaba. Les armateurs ont ainsi été appelés à adopter plusieurs mesures pour limiter les risques de propagation du virus. Selon un document de la Direction de la marine marchande (DMM), 23 navires devraient être mobilisés pour l’arrivée des MRE sur les 11 lignes maritimes. Les capacités des bateaux devront être limitées à 50%. Au cas où cette limite est dépassée, les armateurs devront confirmer que des mesures d’atténuation appropriées ont été mises en place pour limiter les risques de propagation de la Covid-19. Les navires auront un espace d’isolement pour les potentiels cas de Covid-19 signalés à bord. Selon le document, l’armateur doit observer plusieurs mesures, dont l’instauration d’un système de réservation sur toutes les lignes maritimes (aucune vente directe ne sera autorisée ni en agence ni dans le port). Il doit également informer les passagers avant l’achat des billets qu’ils doivent être munis d’un justificatif du test négatif à la Covid-19 qui leur sera demandé au moment de l’embarquement, et que les personnes présentant des symptômes de Covid-19 ne seront pas autorisées à monter à bord du navire. Le port du masque et la prise de température pour chaque passager sont obligatoires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *