Ouverture prochaine de la 4ème usine de Yazaki et d’une antenne de Sojitz au Maroc

Ouverture prochaine de la 4ème usine de Yazaki et d’une antenne de Sojitz au Maroc

Le groupe japonais Yazaki, spécialisé dans le câblage et la connectique, ouvrira prochainement une 4ème usine, la plus importante du groupe au Maroc, tandis que le groupe Sojitz, spécialisé dans les infrastructures et l’énergie, aura bientôt une antenne à Casablanca, a annoncé, lundi, le ministère de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies.

L’annonce a été faite par le chairman de Yazaki, Yasuhiko Yazaki et Yutaka Kase, Chairman of the Board, président du Comité de l’Afrique subsaharienne au sein du patronat japonais, lors d’une visite de travail du ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Abdelkader Amara, au Japon du 11 au 15 juin.

M. Kase a manifesté son intérêt à collaborer avec les institutions marocaines dans les différents secteurs et particulièrement dans le développement et aménagement des zones industrielles, indique un ministère du département de M. Amara.

Pour sa part, le représentant de Sumitomo, Kenichi Urushibata, a exprimé sa disposition à promouvoir la destination Maroc auprès d’opérateurs japonais.

De grandes perspectives s’annoncent également pour le constructeur automobile japonais Nissan, dont le senior et vice-président, Hitoshi Kawaguchi, a reconnu la nécessité de renforcer le positionnement de la société en Afrique, affirmant que ce continent offre des opportunités de développement de modèles low cost.

M. Amara a mis en évidence, à cette occasion, l’avantage compétitif que présente le Maroc dans la Région où il est la porte d’accès vers l’Afrique subsaharienne et dispose d’une main d’ œuvre qualifiée et d’un climat d’affaires favorable.

Pour une meilleure connaissance du marché marocain et africain, le ministre a invité les investisseurs, dont la JGC (Japan Gas Corporation), à ouvrir des représentations de leurs groupes au Maroc. Un appel qui a suscité l’intérêt de la partie japonaise qui promet de faire mieux et de prospecter de nouveaux secteurs.

M. Amara a examiné les modalités de coopération avec les équipementiers automobiles japonais au cours d’une rencontre avec le représentant de l’Association des équipementiers japonais (JAPIA), Takehide Takahashi.

A l’issue de cette rencontre, il a été convenu d’organiser des échanges et des visites des membres de la JAPIA dans les sites industriels et au niveau des infrastructures logistiques au Maroc.

Des séminaires dédiés aux opérateurs japonais ont également été décidés avec Japan automobile manufacturers Association (JAMA) à l’issue d’une réunion avec Takumi Oue, Executive Director and Secretary General.

Auprès du Centre Japonais de Coopération pour le Moyen Orient (JCCME) et de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), M. Amara a appelé à fédérer les efforts pour des échanges approfondis, proposant notamment la création d’un centre de recherche au Maroc soutenu par JCCME, permettant de débattre des sujets prioritaires pour l’Afrique, dont les infrastructures et l’énergie.

Ce centre permettrait, en effet, d’informer les investisseurs, entre autres, japonais sur les produits et services à développer pour l’Afrique et sur les choix technologiques les plus adaptées.

Dans l’ambition de stimuler la coopération, la JICA a annoncé, à l’occasion, l’affectation d’un expert japonais auprès de l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI) pour la promotion des investissements dans les secteurs automobile et électronique, dans le but de faciliter et d’accompagner les entreprises japonaises souhaitant investir au Maroc.

M. Amara a également appelé à élargir les domaines de coopération par la voie de l’observatoire marocain de l’industrie, l’accompagnement des programmes du ministère en matière d’innovation, en particulier les outils de financement et les clusters. Le ministre a également proposé la mise en place de programmes complémentaires de lean management (approche systémique permettant de tendre vers l’excellence opérationnelle), à l’instar de INMAA, et inspirés du modèle japonais.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *