Plus de 100 députés libyens en conclave à Tanger

Plus de 100 députés libyens en conclave  à Tanger

Une occasion pour réaffirmer l’engagement du Maroc à aider à résoudre la crise libyenne

Le Maroc ne ménage aucun effort pour créer les conditions favorables à un rapprochement des points de vue, à l’unité de la Chambre des représentants libyenne et à un rassemblement de tous ses membres à travers toute la Libye, permettant ainsi de mettre fin aux divisions internes et de répondre aux aspirations du peuple libyen en vue de trouver un consensus et une feuille de route globale pour sortir de la crise sous l’égide des Nations Unies. C’est ce qu’a indiqué Nasser Bourita, ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, lors de l’ouverture officielle de la réunion consultative des membres de la Chambre des représentants libyenne organisée, mardi 24 novembre à Tanger. L’intervenant a fait savoir que la forte présence lors de cette importante réunion reflétait l’engagement du Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, à apporter son soutien aux efforts visant à résoudre la crise libyenne. «Le renforcement des consultations et du dialogue inter-libyen constitue la voie efficace pour réaliser les aspirations du peuple libyen frère à la stabilité et au développement et le meilleur moyen pour faire face aux défis sécuritaires et la lutte contre tous les aspects négatifs qui ont accompagné le traitement de la crise libyenne», a affirmé M. Bourita.

Le Maroc a la ferme conviction que la solution de la crise en Libye, selon l’intervenant, ne peut être qu’entre les mains des Libyens eux-mêmes et que le rôle de la communauté internationale doit se limiter à ses efforts pour accompagner le processus du dialogue et de réconciliation dans ce pays.
Avec quelque 110 parlementaires libyens participants, cette réunion est «la première du genre et une avancée positive dans le processus des efforts déployés pour unifier la Chambre des représentants et restaurer l’esprit de solidarité, de cohésion et d’union dans une institution élue légalement en Libye depuis 2014», a fait savoir M. Bourita.

L’intervenant a tenu à rappeler l’importance du rôle joué par la Chambre des représentants dans la restructuration institutionnelle de l’Etat libyen, par l’approbation des législations et des politiques publiques pendant la phase de transition, l’adoption du budget général, la surveillance du pouvoir exécutif et les institutions de l’Etat ainsi que de la politique générale présentée par le gouvernement conformément à l’accord de Skhirat, signé par les parties libyennes en 2015. Ce qui fait de «votre conseil un organe central dans n’importe quelle opération politique ou phase de transition en Libye», a dit M. Bourita, avant d’ajouter que le peuple libyen et la communauté internationale suivent avec grand intérêt cette réunion consultative et en attendent les résultats, permettant à la Libye de sortir de la phase de transition vers la phase de stabilité politique à travers l’organisation des élections législatives et présidentielles prévues le 24 décembre 2021. Notons que la Mission d’appui des Nations Unies en Libye salue la tenue au Maroc de la réunion consultative de la Chambre des représentants libyenne, dont les travaux se sont déroulés du 23 au 25 novembre à Tanger. «La réunion autour d’une même table d’un groupe diversifié de parlementaires des trois régions libyennes est une démarche positive qui est la bienvenue», a indiqué la mission onusienne dans un communiqué, faisant remarquer que cette réunion a un apport indéniable au processus de dialogue politique libyen vers la phase de stabilité politique et la tenue d’élections nationales le 24 décembre 2021.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *