ActualitéSpécialUne

Plus d’étudiants, moins de profs dans nos universités

© D.R

Chaque année, le nombre d’étudiants augmente, mais les ressources humaines ne suivent pas. L’enseignement supérieur public fait face à un manque crucial d’enseignants. La pénurie d’enseignants devrait s’aggraver avec les nouveaux départs à la retraite.

Cette année, l’effectif global des étudiants a connu une croissance de l’ordre de 6,8% pour totaliser 1,3 million d’étudiants dont 94% proviennent du secteur public. Ces chiffres avaient été dévoilés par le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Abdellatif Miraoui, lors d’une conférence de presse portant sur les nouveautés de la rentrée universitaire. Selon les chiffres publiés par le ministère, l’effectif des nouveaux inscrits dans les universités publiques a atteint 295.108 au titre de l’année universitaire 2022-2023 contre 290.638 en 2021-2022, soit une hausse de 1,54%. Pour les établissements à accès régulé, le nombre des nouveaux inscrits a augmenté de plus de 20% en s’établissant à 39.507 contre 32.756 en 2021-2022. En revanche, les effectifs ont légèrement baissé dans les établissements à accès ouvert où le nombre des nouveaux inscrits s’est établi à 255.601 contre 257.882 au cours de l’année universitaire 2021-2022, ce qui représente une baisse de 0,8%. Les Facultés des sciences juridiques, économiques et sociales continuent d’être les plus sollicitées. Elles arrivent en tête avec 152.935 nouveaux inscrits en 2022-2023, suivies des Facultés des lettres et des sciences humaines (63.050), les Facultés des sciences (34.214) et l’enseignement originale (5.402). Le nombre total des étudiants dans les universités publiques a augmenté en passant de 1.061.256 à 1.095.668. Dans les établissements à accès ouvert, le nombre global des étudiants est de 941.171 et 154.497 dans les établissements à accès régulé. Le nombre global des étudiants internationaux s’élève à 14.463 et 3.272 pour les étudiants en situation de handicap. Par ailleurs, l’effectif global des étudiants en cycle normal est de 996.118. Leur nombre est de 54.336 pour le cycle Master. Quant aux étudiants inscrits en doctorat, leur nombre s’élève à 45.214. Concernant les formations professionnalisantes, on relève 36.012 étudiants inscrits en licence professionnelle et 168.603 inscrits en filière professionnalisante. Parmi les universités qui comptent le plus grand nombre de nouveaux inscrits, l’Université Hassan II à Casablanca arrive en tête avec 42.906 nouveaux inscrits. En seconde position figure l’Université Cadi Ayyad à Marrakech avec 37.204 nouveaux inscrits. Viennent ensuite l’Université Ibn Zohr à Agadir (35.765 nouveaux inscrits), l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah à Fès (30.577), l’Université Abdelmalek Essâdi à Tétouan (30.070), l’Université Mohammed V à Rabat (24.596), l’Université Ibn Tofail à Kénitra (23.055), l’Université Moulay Ismail à Meknès (20.170), l’Université Mohamed 1er d’Oujda (17.606).

La pénurie d’enseignants s’aggravera davantage avec les départs à la retraite
L’enseignement supérieur public fait face à un manque crucial d’enseignants. En effet, le nombre des enseignants permanents dans les universités publiques s’est chiffré à 15.880 en 2022-2023. La situation devrait s’aggraver davantage avec les départs à la retraite. Le ministre avait d’ailleurs annoncé le départ à la retraite de près de 3.000 enseignants-chercheurs d’ici 2026 et 5.000 d’ici 2030. Notons que sur les 15.880 enseignants permanents, 2.700 sont âgés de 60 à 64 ans, 2.454 de 55 à 59 ans, 2.382 de 45 à 49 ans, 2.347 de 50 à 54 ans, 2.200 de 40 à 44 ans, 1.933 de 35 à 39 ans et 964 de 30 à 34 ans. Les jeunes (âgés de 25 à 29 ans) sont au nombre de 72. Quant aux plus âgés (65 ans et plus), leur nombre s’élève à 828. Parmi les 15.880 enseignants, ils sont 8.872 dans les établissements à accès ouvert, 6.878 dans les établissements à accès régulé et 130 dans les Instituts de recherche scientifique. Sans grande surprise, l’Université Mohammed V regroupe toujours le plus grand nombre d’enseignants (2.474). Viennent ensuite l’Université Hassan II (2.303), Sidi Mohammed Ben Abdellah (1.756), Cadi Ayyad (1.678), Ibn Zohr (1.495), Abdelmalek Essaadi (1.317), Moulay Ismail (1.123) Mohamed 1er (1.025).

La capacité d’accueil globale en hausse
La capacité d’accueil globale en termes de places physiques dans les universités publiques a augmenté de 3% en passant de 547.004 au cours de l’année universitaire 2021-2022 à 563.629 en 2022-2023. Cette capacité est de 362.751 places pour les établissements à accès ouvert et 200.878 pour les établissements à accès régulé. Parmi les universités qui ont les plus grandes capacités d’accueil figure en tête l’Université Ibn Zohr d’Agadir avec une capacité de 82.702 places. On retrouve ensuite l’Université Hassan II de Casablanca (71.862 places), l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah (61.997), l’Université Mohammed V (61.184), Cadi Ayyad de Marrakech (49.457) et Moulay Ismail (45.139). Notons que le nombre global des universités publiques au Maroc s’élève à 158 dont 67 établissements à accès ouvert, 88 à accès régulé et 3 instituts de recherche. Rappelons que le nombre d’établissements s’était établi à 160 durant l’année universitaire 2021-2022 dont 70 à accès ouvert, 87 à accès régulé et 3 instituts de recherche.

Articles similaires

ActualitéUne

INDH: un 19ème anniversaire sous le signe de la sensibilisation et de la mobilisation sur l’importance vitale des 1000 premiers jours de la vie d’un enfant

L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) célèbre, samedi, le 19ème anniversaire...

ActualitéSociétéUne

Ait Taleb lance à Boujdour les services de six centres de santé urbains et ruraux

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait...

EconomieUne

Écotourisme : Trois sites bientôt aménagés à Ifrane

Le Maroc compte plusieurs zones forestières et a conçu une stratégie (Forêts...

ActualitéUne

L’ambassadeur Amrani rencontre Ajay Banga: ferme volonté de renforcer la coopération entre la Banque mondiale et le Maroc

Moins d’un an après avoir organisé avec succès ses Assemblées annuelles à...