Pour renforcer le parc du matériel ferroviaire : L’ONCF réceptionne la 1ère locomotive électrique «nouvelle génération»

Pour renforcer le parc du matériel ferroviaire : L’ONCF réceptionne la 1ère locomotive électrique «nouvelle génération»

Dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre de sa stratégie de développement, l’Office national des chemins de fer (ONCF) a réceptionné, vendredi, la première locomotive qui s’inscrit dans le cadre de l’acquisition de 30 locomotives électriques «nouvelle génération».

Ces nouvelles acquisitions, dont la livraison s’effectuera à raison de deux à trois locomotives par mois, avaient fait l’objet d’un appel d’offres international à l’issue duquel le contrat a été attribué en 2018 à la société Alstom pour un montant global d’environ 1,5 milliard de dirhams, indique un communiqué de l’ONCF. Financé en totalité par un prêt accordé par l’Etat français, d’une maturité de 40 ans, avec une période de grâce de 10 ans et un taux d’intérêt de 0,0016%, ce montant couvre le matériel, les pièces de rechange et les pièces parc, précise la source. Conformes aux normes et standards de l’Union internationale des chemins de fer (UIC), ces locomotives de dernière génération, aptes à une vitesse maximale de 160 km/h, sont conçues selon des caractéristiques et spécificités ultramodernes: informatique embarquée, assistance à la conduite, redondance du système de contrôle et de sécurité, système d’enregistrement vidéo, etc.

Par cette acquisition, l’ONCF entend accompagner une demande de mobilité par train sans cesse croissante, moderniser, rajeunir et renforcer le parc matériel roulant, augmenter la productivité et accroître l’offre de transport, aussi bien des voyageurs grandes lignes que des marchandises, lit-on dans le communiqué. Ainsi, ces locomotives sont appelées à assurer la correspondance avec les trains à grande vitesse «Al boraq» sur les axes très sollicités, à savoir Casablanca-Fès et Casablanca-Marrakech, renforçant davantage la nouvelle expérience de voyage par train. Pour l’activité fret et logistique, poursuit la source, elles permettront de faire face au transport par rail des voitures fabriquées au niveau de l’usine PSA à Kénitra vers le port de Tanger Med et d’acheminer les conteneurs dudit port vers Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *