Accueil Actualité Programme Awrach : Le nombre de bénéficiaires a dépassé les 90.000
ActualitéSociété

Programme Awrach : Le nombre de bénéficiaires a dépassé les 90.000

Le programme Awrach connaît un succès. Selon les derniers chiffres dévoilés par le ministre de l’inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Younes Sekkouri, ce programme a réalisé 90% des objectifs fixés en 2022.

Le ministre, qui intervenait lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, a indiqué que le nombre de bénéficiaires du programme a dépassé 90.000. 69% d’entre eux ne disposant d’aucune formation ou diplôme. Rappelons que ce programme avait été lancé par le gouvernement au cours du premier trimestre de l’année 2022 afin d’atténuer les retombées de la crise sanitaire sur le marché du travail. Il est destiné à insérer 250.000 bénéficiaires en 2023. Sur le volet financement, l’Etat a mobilisé 2,25 milliards DH au titre de la loi de Finances 2022 et prévoit une enveloppe similaire au titre du projet de loi de Finances 2023. Ce programme est réparti en deux composantes. La première a trait aux chantiers généraux temporaires (80% du nombre des bénéficiaires). Il s’agit de l’insertion des personnes ayant des difficultés d’accès au marché du travail et celles ayant perdu leur emploi suite aux répercussions de la crise sanitaire, dans les associations et les coopératives locales opérant dans les domaines de développement durable et ce dans le cadre d’un contrat à durée déterminée. Ainsi, l’Etat prend en charge durant la période du chantier le salaire des bénéficiaires à hauteur du SMIG, la part patronale des cotisations sociales, les frais d’assurance contre les accidents du travail ainsi que les frais d’encadrement des bénéficiaires assurés par lesdites associations et coopératives. Les salaires des bénéficiaires sont versés par la CNSS et les frais d’encadrement par les associations sont versés par le Conseil provincial ou préfectoral concerné. La deuxième composante : chantiers d’appui à l’insertion durable, l’insertion des personnes s’effectue dans le cadre de contrats de travail d’une durée minimale de 24 mois au niveau des entreprises privées opérant dans les secteurs touchés par la crise Covid-19 ou celles désirant recruter les personnes ciblées ainsi que les associations et les coopératives assurant des services de proximité. L’Etat prend ainsi en charge la prime à l’emploi fixée à 1.500 DH par mois par personne insérée, versée à l’employeur par la CNSS pour une durée de 18 mois. Il est à noter que le nombre de provinces et préfectures ayant contracté avec le ministère de tutelle pour le lancement du programme «Awrach-Volet chantiers généraux tempraires» s’élève à 75 pour 97.074 bénéficiaires prévisionnels, soit 97% de l’objectif fixé au titre de 2022 de 100.000 bénéficiaires.

Articles similaires

Le chômage recule à 11,8%, mais reste élevé chez les jeunes et les femmes

L’économie nationale a perdu 24.000 emplois en 2022

Séisme en Turquie et en Syrie: Des cellules de crise pour la communauté marocaine

Le Ministère des affaires étrangères vient d’annoncer que suite au séisme dévastateur...

«Kachkoul ded lberd» : Une initiative chaleureuse signée «La Team»

Solidarité : En ce temps froids des jeunes marocains ont initié une...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus