Recherche et développement : Lydec et MAScIR scellent un partenariat

Recherche et développement : Lydec et MAScIR scellent un partenariat

Coopérer dans le domaine de la recherche et du développement scientifique et technologique.

Tel est l’objet de l’accord-cadre conclu mardi 21 décembre entre Lydec et la Fondation MAScIR. Ce partenariat qui s’étale sur 5 ans définit les termes et les conditions de la coopération entre les deux organisations. Le but étant de promouvoir la recherche et développement et de renforcer l’open innovation ainsi que le développement du label «made in Morocco». «Lydec et la Fondation MAScIR définiront conjointement des projets de recherche et développement répondant aux besoins spécifiques du délégataire casablancais de services publics. Mis en oeuvre dans le cadre d’accords spécifiques, ces projets porteront notamment sur l’intelligence artificielle en matière de télésurveillance des chantiers, d’équipements de protection individuels (EPI) connectés et de détection des fraudes commerciales», expliquent les deux parties. Et de poursuivre que «d’autres domaines ont été définis dans l’accord-cadre, à savoir : les Smart devices dans la géolocalisation du matériel, les Smart grids ainsi que les nouveaux procédés de traitement des eaux usées et pluviales ».

Notons que dans le cadre de cet accord-cadre de coopération, un premier projet sera lancé par les deux parties. Il consistera en la réalisation d’une étude basée sur la détection automatique des panneaux solaires photovoltaïques à travers l’imagerie satellite et l’intelligence artificielle. L’objectif est d’estimer la production totale de l’électricité par les panneaux solaires photovoltaïques dans la ville de Casablanca, à travers l’utilisation d’images satellites et/ou drones ainsi que l’implémentation d’algorithmes d’intelligence artificielle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *